•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enquêtes sur les trois homicides du week-end à Regina avancent

Photo de profil Facebook de Majok Agwait Majok.

La victime d'un des trois meurtres du week-end, Majok Agwait Majok, comptait partir vivre ailleurs pour mener une nouvelle vie, selon sa petite amie.

Photo :  Facebook

Un adolescent de 17 ans a été arrêté et accusé du meurtre au second degré de Majok Agwait Majok, 23 ans, vendredi.

L’adolescent a comparu devant la cour provinciale lundi matin. Son identité ne peut être révélée puisqu'il est mineur.

Dans un communiqué, la police de Regina explique que des agents sont intervenus dans un logement de la rue Wascana très tôt vendredi matin. Il y ont trouvé un homme, Majok Agwait Majok, gravement blessé. Il est mort quelques minutes plus tard.

La mort de Majok Agwait Majok est survenue dans son logement, qu’il partageait avec sa petite amie, Naomi Shingoose, 24 ans, et un ami, Emanwil Ginawi, 22 ans. Tous deux disent avoir été témoins de l'événement.

[Majok] essayait de séparer deux personnes en train de se battre, raconte Naomi Shingoose. Il s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

C'est ce qu'il a toujours essayé de faire, il a toujours voulu faire la paix.

Naomi Shingoose, petite amie de la victime

L’incident a eu lieu pendant une fête qui avait commencé vers 21 h la veille. Les problèmes seraient survenus vers 1 heure du matin. Personne ne sait pourquoi c’est arrivé, poursuit Mme Shingoose.

Une voiture de police, devant une maison sur la rue Wascana de Regina.

Majok Agwait Majok a trouvé la mort dans une maison de la rue Wascana, à Regina.

Photo : Radio-Canada

Deux autres homicides

La mort de Majok Agwait Majok est considérée comme le deuxième homicide de l’année à Regina.

Le troisième homicide a eu lieu samedi rue Rae. La victime, Isaiah Trent Allary, était âgée de 24 ans. La police a arrêté Devon Wayne Cyr, 25 ans, et a porté contre lui des accusations de meurtre au premier degré, de possession d’arme à feu et de non-respect d'une ordonnance d'interdiction.

Finalement, la police de Regina a également confirmé lundi que le quatrième homicide de l'année avait eu lieu durant le week-end. Vendredi, Rodney Troy Ruberry, 49 ans, a été retrouvé gravement blessé dans une maison de l’avenue Dewdney. Il est mort quelques heures après avoir été transporté à l'hôpital. Dans ce cas, la police n’a pas encore procédé à une arrestation.

Le chef de police de Regina, Evan Bray.

Selon le chef de la police de Regina, Evan Bray, la drogue et l'alcool sont des facteurs dans ces crimes, mais pas les seuls.

Photo : Radio-Canada / Tyler Pidlubny

Selon le chef de la police de Regina, Evan Bray, il n’y a aucune preuve que ces trois meurtres sont liés entre eux. Toutefois, il estime que les trois victimes pourraient se connaître. [Les personnes concernées] pourraient avoir eu des relations auparavant, et pas forcément positives, précise-t-il.

Les événements peuvent prendre une tournure tragique quand la drogue et l’alcool sont de la partie, ainsi que des armes.

Evan Bray, chef de la police de Regina

Evan Bray ne croit pas à ce stade de l’enquête que ces meurtres soient liés aux activités de gangs. De plus en plus de gens portent des armes sur eux, et quand on mélange ça avec la drogue et l’alcool, les gens peuvent utiliser leurs armes rapidement avec des conséquences terribles, dit-il. C’est ce que nous voyons dans la dernière semaine.

Evan Bray conclut que les enquêtes sur ces homicides avancent, mais ne sont pas encore terminées.

Toute personne ayant des informations sur l'un de ces incidents peut contacter le Service de police de Regina, au 306 777-6500, ou encore Échec au crime, au 1 800 222-8477.

Avec des informations de Alex Soloducha, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !