•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faute de financement, l’avenir du Manitoba Eco Network est en péril

Un homme debout devant une affiche de Manitoba Éco-Network.

Glen Koroluk, directeur général de Manitoba Éco Network, a lancé un appel aux soutiens de l'organisation pour récolter des fonds, à la suite du non-renouvellement de l'entente financière que l'organisation avait avec le gouvernement provincial.

Photo : Radio-Canada

Amélie David

L’entente de financement entre le Manitoba Eco Network et la province du Manitoba n'a pas été renouvelée, selon l'organisation environnementale, qui pourrait fermer ses portes si aucune solution n'est trouvée.

Des chaises vides. Des bureaux sur lesquels plus aucun papier ne traîne et impeccablement nettoyés.

Dans les locaux de Manitoba Eco Network, seul le bruit des touches d’un clavier brise le silence ce matin de janvier. Derrière son ordinateur, Glen Koroluk, directeur général de Manitoba Eco Network, a l’air soucieux.

Depuis plusieurs mois, il cherche les moyens pour continuer à faire vivre l’organisation. Celle-ci œuvre depuis 35 ans dans le domaine de la défense de l’environnement par la création de programmes d’éducation et de sensibilisation, et l'aide au développement de politiques publiques.

Plusieurs autres organisations et associations en sont membres comme Bike Winnipeg, le Green Action Centre ou la Fondation du lac Winnipeg.

Les bureaux de Manitoba Eco Network se trouvent à l’Eco Centre, situé au-dessus du magasin de vente d’équipement sportif, Mountain Equipment Co-op (MEC), sur l’avenue Portage. Ce centre regroupe d’autres organisations environnementales comme le Green Action Centre.

Nous sommes aussi les bailleurs pour l’Eco Centre et notre bail vient à sa fin cette année. Donc c’est quelque chose que nous devons revoir, mais, faute de moyens, je ne sais même pas si nous pouvons rester ici, ajoute le directeur général. Depuis près d’un an, l’avenir financier de l’organisation est plus qu’incertain.

Des emplois et des programmes en moins

En novembre dernier, Manitoba Eco Network a publié une lettre sur son site internet dans laquelle le directeur général appelle à l’aide. Nous avons appris cette semaine que notre entente de financement annuelle du gouvernement manitobain n’a pas été renouvelée, explique la missive. Deux mois plus tard, rien n’a changé selon la direction de l'organisation.

Nous avons eu une entente de financement avec le gouvernement précédent sur quatre années, qui a pris fin en mars 2019. Depuis, j’essaie de renégocier cet accord. Sans grand succès. Nous avons été obligés de mettre à la porte quatre employés et demi en l’espace de six mois..., explique Glen Koroluk.

Pendant plus d’une quinzaine d’années, Manitoba Eco Network a reçu le soutien financier du gouvernement provincial. D’après la dernière entente de financement, obtenue par Radio-Canada, l’organisation recevait un peu plus de 185 000 dollars par année pour divers projets.

Selon le directeur général du Manitoba Eco Network, les actions axées sur la conservation de l’eau et le programme d’éducation et de sensibilisation au changement climatique ont été arrêtés, faute de financement. Et bien sûr, notre financement de base de 60 000 dollars n’a pas été renouvelé, précise-t-il.

Une nouvelle stratégie

L’organisation est en cours de discussion pour mettre sur pied un nouveau projet pour le printemps prochain. Mais la somme dont il est question, selon Glen Koroluk, est bien moindre. C’est une petite somme et nous n’avons encore rien signé, indique-t-il.

La province, elle, assure que le financement pour le Manitoba Eco Network n'a pas été remis en cause pour l'année 2019/2020. Dans un courriel, ses services précisent travailler sur un nouveau portail de subventions basé sur des candidatures, qui commencera l'année fiscale prochaine.

Par conséquent, la province explique que l'année 2019/2020 est transitoire. Elle assure cependant donner au Manitoba Eco Network un soutien financier équivalent à celui des années passées en 2019/2020. Elle ajoute collaborer avec l'organisation pour mettre en place une entente de financement.

Les services du gouvernement ajoutent que la province s’attelle à vérifier que toutes les organisations qui reçoivent des fonds provinciaux sont en adéquation avec les priorités et objectifs du Plan vert et climatique du Manitoba.

Cette révision des critères d’attribution de ces subventions ne rassure pas le directeur général de Manitoba Eco Network. Les organisations sont toujours dans l’attente de connaître la liste de ces critères. Cela a un impact pour tout l'Eco Centre, explique-t-il.

Nous sommes très déçus, car la province ne nous voit pas comme quelqu’un qui devrait être autour de la table pour aider à développer les nouvelles politiques en matière environnementale pour la province, regrette le directeur général.

Une grande foule se tient debout devant le palais législatif à Winnipeg en l'occasion de la manifestation pour le climat

Manifestation pour le climat : une grande foule devant le palais législatif à Winnipeg (archives).

Photo : Radio-Canada

Mobilisation des militants

Du côté des militants écologistes de la province, l’annonce faite par le Manitoba Eco Network a suscité de nombreuses réactions.

Une collecte de fonds est organisée par l’association Manitoba Youth for Climate Action le 5 février prochain pour cette organisation, mais aussi pour le Green Action Centre.

Avec ces fonds qui ont été coupés, ces organisations peuvent fermer. Nous avons besoin de ces gens. Nous espérons gagner de l’argent que l’on pourra leur donner, explique Courtney Tosh, membre de Manitoba Youth for Climate Action.

La Coalition Manitoba EnergyJustice abonde dans ce sens.Évidemment, nous ne pensons pas que c’est la direction dans laquelle la province devrait aller. Cela montre un manque de priorité. Ce n’est pas une bonne décision. Nous aimerions que le gouvernement investisse dans ces organisations, martèle la porte-parole de l’association, Hannah Muhajarine.

Dans l'attente de nouvelles décisions, Glen Koroluk travaille sur un autre modèle de financement pour tenter de maintenir le Manitoba Eco Network à flot.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Environnement