•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collecte des ordures à Beauport : la Ville pressée d'agir

Des sacs à ordures et des bacs de recyclage en bordure d'une rue à Québec.

Des déchets en bordure d'une rue de Québec

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lavoie

Jean-François Nadeau

Le chef de l'opposition demande à la Ville de Québec d'agir immédiatement pour résoudre les problèmes de collecte des ordures dans l'arrondissement de Beauport.

Depuis plusieurs mois, les opérations de collecte sont perturbées en raison, notamment, du manque de personnel de l'entreprise privée qui est responsable de récupérer les ordures.

Résultat : les poubelles sont récupérées parfois avec plusieurs jours de retard.

La Ville de Québec a déjà annoncé qu'elle effectuera elle-même, à compter du mois de juin, la collecte des ordures à Beauport.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, accuse l'administration Labeaume de se traîner les pieds dans ce dossier.

L'automne passé, on nous avait assuré, du côté du maire, que tout était sous contrôle, que les problèmes étaient derrière nous. C'est faux. Ils auraient dû agir en amont. Depuis l'été dernier, on sait que le fournisseur a des problèmes, affirme-t-il.

Accusations injustes

L'administration Labeaume assure qu'elle est active et qu'elle travaille à réduire les impacts pour les citoyens.

Ça fait plus de deux ans que la Ville travaille avec énergie pour rendre le meilleur service possible à la population, surtout en ce qui concerne les manquements de notre fournisseur, affirme la conseillère responsable de la gestion des matières résiduelles, Suzanne Verreault.

Plaintes non enregistrées

Les élus de Québec 21 ont aussi dévoilé aux médias un courriel provenant de la direction de la Ville de Québec demandant que les plaintes concernant la collecte des ordures ne soient plus enregistrées au service 311, à moins d'une situation exceptionnelle.

Ce que ça veut dire, c'est que les statistiques vont être faussées. C'est de l'information pertinente. On les voit déjà venir. À la reddition de comptes à l'automne 2020, ils vont nous dire que le nombre de plaintes a baissé, lance Jean-François Gosselin.

Faux et inacceptable

L'administration Labeaume affirme que Québec 21 a fait cette sortie sans vérifier les faits.

La consigne visait uniquement les plaintes faites au 311 concernant un événement précis, soit une panne de camion qui empêchait de faire uniquement la collecte de gros conteneurs en chargement avant.

Au total, environ 800 conteneurs n'ont pas été vidés la semaine dernière dans les arrondissements des Rivières, de Charlesbourg et de La Cité-Limoilou.

Selon la responsable des matières résiduelles, Suzanne Verreault, l'enregistrement des plaintes a été suspendu pour permettre aux téléphonistes d'expliquer aux citoyens la marche à suivre le temps que le problème soit réglé.

L'intention n'a jamais été de camoufler ou de minimiser un problème.

C'est inacceptable de croire que des employés municipaux accepteraient d'entrer dans une telle manoeuvre, s'indigne-t-elle.

Ça ne nous donne rien d'enregistrer 300 fois la même plainte. On le sait. On est en train de régler le problème, ajoute le directeur du Service de l'interaction citoyenne à la Ville de Québec, Martin Lefebvre.

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale