•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pompiers et policiers s'affrontent dans les rues de Paris

Un pompier brandit une fusée de signalisation dans la rue.

Des milliers de pompiers sont descendus dans les rues de Paris mardi pour manifester leur colère face à la réforme des retraites et à la détérioration de leurs conditions de travail.

Photo : afp via getty images / BERTRAND GUAY

Radio-Canada

Les policiers antiémeutes de Paris ont dû recourir aux gaz lacrymogènes mardi pour contenir des milliers de pompiers qui étaient descendus dans les rues pour manifester contre la réforme des retraites et leurs conditions de travail.

Les milliers de sapeurs qui s’étaient donné rendez-vous dans les rues de la capitale française pour manifester leur colère contre le manque d’effectifs, la menace qui plane sur leur retraite et les agressions dont ils sont régulièrement victimes lors de leurs interventions.

Les heurts avec leurs collègues de la police antiémeute se sont produits très peu de temps après que les pompiers eurent commencé à défiler sur la place de la République en direction de la place de la Nation.

Selon BFM TV, le ton a commencé à monter lorsque les pompiers ont voulu traverser une ligne de policiers antiémeutes qui tentaient de contenir la progression de la manifestation.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Pompiers et policiers s'affrontent dans les rues de Paris

Il s’en est suivi des bousculades qui ont tourné à la foire d’empoigne entre les policiers et leurs confrères pompiers.

Rapidement, les policiers ont dû recourir aux gaz lacrymogènes et à leurs matraques pour disperser les pompiers en colère.

Il s’agit de la deuxième manifestation nationale des pompiers français en moins de quatre mois.

Leurs syndicats devaient être reçus mardi après-midi au ministère de l’Intérieur pour discuter de leurs revendications.

Avec les informations de Le Monde, et BFM TV

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !