•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : des chercheurs de l’Université Dalhousie appuient la Chine

La photo d'une boîte avec un masque blanc et rond. Sur la boîte, il y a aussi l'image d'une femme qui porte le masque, un casque blanc et des lunettes transparentes.

Ces masques N95 aident à protéger les travailleurs de la santé contre l'exposition aux coronavirus et autres agents pathogènes. Des chercheurs de l'université Dalhousie envoient des dizaines de ces masques à Wuhan, en Chine.

Photo :  CBC / Craig Paisley

Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université Dalhousie collectent du matériel médical pour l'envoyer aux professionnels de la santé à Wuhan, la ville chinoise au centre de la nouvelle épidémie de coronavirus.

Les membres du département de microbiologie et d'immunologie de l'Université recueillent des masques respiratoires, des combinaisons et d'autres équipements de protection qui peuvent réduire l'exposition des travailleurs de la santé au virus.

Le nouveau coronavirus 2019 est une maladie de type grippal qui peut provoquer une pneumonie et d'autres symptômes respiratoires graves.

Nous voulons aider à protéger les travailleurs qui soignent des gens, a déclaré Alyson Kelvin, virologue et professeure adjointe au département.

Ce sont eux qui maintiennent la sécurité de la communauté et qui veillent à contenir l’épidémie. Les masques et les combinaisons vont permettre à ces personnes de ne pas contracter le virus et de faire leur travail, a-t-elle ajouté.

Alyson Kelvin se tient debout dans un laboratoire scientifique.

Alyson Kelvin est professeure adjointe au département de microbiologie et d'immunologie de l'Université Dalhousie.

Photo :  CBC / Craig Paisley

Le groupe a également créé une page de sociofinancement sur le site GoFundMe pour rassembler le plus de matériel possible.

Mme Kelvin dit qu'ils ont déjà une bonne réserve d'articles prêts à être envoyés et qu'ils en ont commandé d'autres qui devraient arriver en milieu de semaine.

Une fois que tout le matériel sera reçu, les chercheurs emballeront rapidement les fournitures et les enverront à Wuhan.

Trois chercheuses en sarrau blanc sont occupées à emballer les fournitures dans le laboratoire.

Les chercheurs ont été occupés à emballer des fournitures médicales pour Wuhan.

Photo :  CBC / Craig Paisley

En attendant, les chercheurs travaillent avec le Centre canadien de vaccinologie et VIDO-Intervac à Saskatoon pour commencer à mettre au point et à tester des vaccins potentiels contre le coronavirus.

Il faut généralement des années pour que les vaccins soient approuvés et mis sur le marché, mais Mme Kelvin croit qu'étant donné la situation, les autorités pourraient envisager d'accélérer le processus.

Avec les informations de Craig Praisley, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Maladie