•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise des opioïdes fait stagner l'espérance de vie des hommes au Canada

Une seringue, des pilules et de la poudre placés aléatoirement..

L'espérance de vie des hommes canadiens stagne depuis trois ans en raison des décès causés par la crise des opioïdes.

Photo : Shutterstock / Chirachai Phitayachamrat

La Presse canadienne

Pour la troisième année de suite, l'espérance de vie à la naissance des hommes au Canada n'a pas augmenté, une situation liée par Statistique Canada à la crise des opioïdes qui touche tout particulièrement la Colombie-Britannique et l'Ontario.

L'espérance de vie des hommes est donc demeurée inchangée à 79,9 ans de 2017 à 2018, alors que celle des femmes a augmenté de 84 à 84,1 ans.

La stagnation de l'espérance de vie des hommes notée en 2016, 2017 et 2018 est la plus longue jamais observée depuis 1921.

Cette récente stagnation résulte d'une hausse de la mortalité chez ceux âgés de 25 à 45 ans qui a contrebalancé la baisse des probabilités de décès à tous les autres âges.

Statistique Canada a relevé qu'en 2018, l'espérance de vie la plus élevée chez les hommes était au Québec (80,9 ans), devant l'Ontario (80,3 ans) et la Colombie-Britannique (79,9 ans).

  • Les surdoses d’opioïdes ont été à l’origine de 13 900 décès au Canada entre janvier et juin 2019.
  • Les hôpitaux canadiens ont traité 17 050 cas d’intoxication aux opioïdes entre janvier 2016 et mars 2019.

    Source: Gouvernement du Canada

La Colombie-Britannique durement touchée

En 2015, l'espérance de vie atteignait 80,5 ans chez les hommes de la Colombie-Britannique; c'était la plus élevée au Canada.

L'espérance de vie à la naissance a augmenté chez les hommes vivant au Québec, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador de 2017 à 2018.

Une hausse a aussi été enregistrée au cours de la même période chez les femmes vivant au Québec, en Alberta, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Il y a eu une légère baisse de l'espérance de vie chez les femmes au Nouveau-Brunswick, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.

Méthodologie

Pour obtenir une estimation plus précise et représentative des l'espérance de vie au pays, Statistique Canada utilise les enregistrements de décès des trois dernières années pour effecteur ses calculs. Par exemple, l'espérance de vie en 2018 est calculée à partir des données des années 2016, 2017 et 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société