•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Réseau québécois de villes et villages en santé, né à Rouyn-Noranda, change de nom

Un homme assis sur des marches à côté d'une bouteille d'eau serre les lacets de ses chaussures de course.

La course à pied est pratiquée par des gens de tous âges, autant par les hommes que les femmes.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le conseil d'administration du Réseau québécois des villes et villages en santé, fondé par le médecin rouynorandien Réal Lacombe, a mis fin à ses activités en décembre dernier. L'organisme fusionne avec le Carrefour action municipale et famille, dont la mission était très similaire.

Villes et villages en santé a vu le jour en 1987 à Rouyn-Noranda, alors que feu Dr Lacombe s'est inspiré d'un modèle américain, Healthy Cities. L'année suivante, le reste de la province emboîtait le pas et fondait un réseau provincial.

Denise Lavallée, conseillère municipale à Rouyn-Noranda et coordonnatrice de Villes et villages en santé de ses débuts jusqu'à 2015, siégeait jusqu'à l'an dernier au conseil d'administration du réseau.

La dame assise et signant une lettre.

Diane Lavallée est conseillère municipale à Rouyn-Noranda.

Photo : Ville de Rouyn-Noranda

Ce sont entre 170 et 200 municipalités, villes, villages ou MRC qui ont adhéré à ça, alors c'était 60 % ou 70 % de la population québécoise qui vivait dans une ville ou un village en santé, témoigne-t-elle. À partir de l'expérience du Québec, ça s'est développé aussi au Canada et ailleurs en Amérique, bien sûr. On a aussi eu des liens, à cause de l'Organisation mondiale de la santé francophone, avec la France, la Belgique, d'autres pays francophones d'Europe en particulier.

Unir les forces

Devant les difficultés et les forces respectives des deux organismes, la fusion avec le Carrefour action municipale et famille semblait naturelle, aux dires de la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

Souvent, les actions se retouchaient, les bailleurs de fonds étaient les mêmes.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

Maintenant, ce n'est pas la fin de Villes et villages en santé à Rouyn-Noranda, on a un comité, on continue, mais on aura plus de nouvelles dans les prochains mois sur la façon dont le nouvel organisme va opérer, indique la mairesse.

La conseillère municipale Sylvie Turgeon siège au comité de transition, qui aura notamment pour mandat de choisir un nouveau nom et une nouvelle mission à l'organisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !