•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour lutter contre l’analphabétisme, 20 minutes de lecture par jour

Des livres pour enfants

Plusieurs organismes s'accordent pour dire que lire 20 minutes par jour à la maison permet de lutter efficacement contre l'analphabétisme.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Afin de lutter contre l'analphabétisme, des organismes tels que le Collège Mathieu, en Saskatchewan, préconisent de lire au moins 20 minutes par jour en famille dès le plus jeune âge.

En effet, près d’un Saskatchewanais sur deux a de la difficulté à lire, selon un rapport sur les compétences de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ainsi, à l’occasion de la Journée de l'alphabétisation familiale, le 27 janvier, le collège Mathieu rappelle l’importance de lire.

Nous encourageons les familles et les enfants à prendre l'habitude à lire 20 minutes par jour, déclare Mamady Camara, coordonnateur provincial de la formation continue du Collège Mathieu au campus de Saskatoon à l’émission Pour faire un monde. Il faut que cela puisse être intégré dans leur mode de vie.

Mamady Camara, souriant, les bras ouverts.

Selon Mamady Camara, du Collège Mathieu, «il faut apprendre à lire en famille avant d’aller à l’école.»

Photo : Radio-Canada

Le Collège Mathieu organise régulièrement, en collaboration avec l’Association des parents fransaskois, des activités comme des cafés de littératie ou des groupes de jeux, pour apprendre aux parents comment faire aimer la lecture à leurs enfants. Nous avons des animatrices qui apprendront aux parents des techniques d’animation, comment fonctionner avec les enfants, précise M. Camara.

Lire avec son enfant en se couchant, c’est très bon, mais pas suffisant, poursuit Mamady Camara. Il propose d’utiliser les nouvelles technologies pour faire lire l’enfant le plus souvent possible, en utilisant les écrans. Toutefois, selon l’employé du Collège Mathieu, l’idéal reste le livre papier.

Lire en famille avant de lire à l’école

Pour encourager les familles à pratiquer la lecture, Mamady Camara parle de réussite scolaire : Un enfant qui commence l’école sans avoir appris à lire en famille dans les cinq premières années de leur vie aura un retard énorme à rattraper.

Il faut apprendre à lire en famille avant d’aller à l’école.

Une citation de :Mamady Camara, coordinateur, Collège Mathieu

Dans une entrevue à l’émission Point du jour, Mélanie Valcin, directrice régionale pour le Québec, le Nunavut et la région de l'Atlantique du Collège Frontière, un organisme qui fait la promotion de l’alphabétisation au Canada, rejoint Mamady Camara sur ce point.

Les personnes [qui ont des difficultés à lire] sont plus susceptibles de vivre en situation de pauvreté, d’avoir une santé précaire, d’avoir un faible niveau de scolarité ou un accès plus restreint a des logements adéquats, affirme Mme Valcin.

Elle rappelle les statistiques peu flatteuses au Canada et dans la province. Selon le rapport de l’OCDE, 49 % des adultes canadiens, âgés de 16 à 65 ans, qui n’ont pas les compétences nécessaires pour déchiffrer les textes complexes dont on a besoin dans la vie quotidienne, explique-t-elle. Et c’est 49,9 % en Saskatchewan.

Des solutions simples et accessibles

Mélanie Valcin propose quelques solutions très simples pour inciter les enfants et les familles à lire en français, notamment en milieu linguistique minoritaire.

Ce qu’on peut faire avec nos enfants, par exemple, c’est faire une recette ce soir et demandons au plus vieux des enfants de lire les ingrédients, explique la directrice du Collège Frontière. Et on va doubler les quantités de la recette, on fera des mathématiques en même temps.

Peu importe l’activité, il faut passer un bon 20 minutes en famille avec les mots et les chiffres.

Une citation de :Mélanie Valcin, directrice régionale pour le Québec, le Nunavut et la région de l'Atlantique du Collège Frontière

En Saskatchewan, le Collège Mathieu met à disposition des parents un centre de ressources, composé de livres et de manuels, gratuits. Le Collège Mathieu assure les frais d’envoi et de retour, précise M. Camara. Cela crée un accès [aux livres] facile pour les parents.

En plus du 27 janvier, la journée de l’alphabétisation familiale, l’Organisation des Nations unies a créé la journée internationale de l’alphabétisation, qui a lieu le 8 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !