•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada et le Royaume-Uni discutent du coût de la sécurité de Meghan et Harry

Le prince Harry et sa conjointe, Meghan Markle.

Au coeur des pourparlers quant à l'avenir de Harry et Meghan au Canada se trouve l'enjeu du coût élevé lié à leur sécurité.

Photo : Getty Images / Dan Istitene

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et les responsables de la sécurité au Royaume-Uni cherchent des solutions quant à la protection du prince Harry et de sa femme, Meghan Markle, sur le territoire canadien. Au coeur de la question : qui finira par payer la facture?

En ce jour de rentrée parlementaire à Ottawa, le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a reconnu que le Canada fait face à une situation sans précédent depuis l’annonce du retrait du couple de la vie royale en Grande-Bretagne et de leur décision de vivre au Canada.

C'est un grand sujet de discussion pour de nombreux Canadiens, affirme M. Blair, précisant que des pourparlers sont en cours entre les agents de sécurité de la GRC et les agents de sécurité du Royaume-Uni pour déterminer la façon d’assumer adéquatement le coût de la sécurité associé à leur déménagement.

Débat à la période des questions

Le ministre a fait cette déclaration en réponse à une question de la députée du Bloc québécois Christine Normandin.

La décision de Harry et Meghan d’élire domicile au Canadane regarde franchement pas [le Québec], a lancé la députée de Saint-Jean. Ce qui nous regarde, c'est la question de leur sécurité. Le ministre peut-il nous assurer que les Québécois ne paieront pas pour la sécurité du couple royal?

Le ministre de la Sécurité frontalière, Bill Blair, prend la parole pendant la période des questions à la Chambre des communes à Ottawa, le mardi 5 février 2019.

Le Canada et le Royaume-Uni sont en discussion, mais aucune décision n'a encore été prise quant aux coûts liés à la sécurité du couple, selon le ministre Blair.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

M. Blair n'a pas indiqué si les Canadiens devront payer la facture. Aucune décision n'a été prise pour le moment. Les évaluations de la sécurité et des menaces sont en cours, s’est-il contenté de dire. 

Le Canada dans l'obligation de protéger le couple?

Harry et Meghan renoncent à leur part de l'allocation royale (« Sovereign Grant »), versée à la reine pour payer ses fonctions de représentation ou celles des membres de sa famille, ses employés et l'entretien du palais de Buckingham.

Le couple reçoit une allocation annuelle du père de Harry, le prince Charles, par le biais de l'exploitation agricole et foncière privée, le duché de Cornwall.

Le ministre Blair disait la semaine dernière que les chefs d'État et des membres de la famille royale sont considérés comme des personnes protégées internationalement (PPI) en vertu de la Convention des Nations unies sur la protection des diplomates, qui oblige le Canada à assurer un certain niveau de sécurité.

La question est de savoir si la renonciation à leurs titres royaux équivaut à renoncer à ce statut.

Avec les informations de John Paul Tasker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !