•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trop d’élèves du Yukon font l'école buissonnière

Des casiers d'élèves dans une école.

L'examen tentera de comprendre pourquoi les jeunes manquent l'école en analysant ce qui se passe leur vie.

Photo : Radio-Canada / Chris Windeyer/CBC

Radio-Canada

La défenseure des enfants et de la jeunesse du Yukon, Annette King, a lancé un examen de la fréquentation scolaire des élèves, notamment au secondaire, pour comprendre pourquoi certains d'entre eux, majoritairement issus des Premières Nations, désertent si souvent les bancs d'école.

Ce que nous avons constaté en proposant une prise en charge individuelle, c'est que de nombreux enfants sont plus absents qu'ils ne le devraient, a déclaré Mme King.

Elle admet l'aspect complexe d'un tel examen. En effet, il s’agit d’analyser qui dans la vie des enfants les empêche d'aller à l'école. Son bureau tentera d'évaluer le rôle que peut jouer le ministère de l'Éducation pour inciter les élèves à reprendre le chemin de l’école.

Annette King.

Annette King est la défenseure des enfants et de la jeunesse du Yukon depuis 2015.

Photo : Yukon Child and Youth Advocate Office

Ce problème de la fréquentation de l'école revêt un caractère systémique, explique Annette King. Nous voyons de nombreux cas de manière individuelle. On pense donc qu'il y a quelque chose à propos du système [...] Il faut revoir le système éducatif pour mieux prendre en charge les jeunes.

Des absences en croissance

Grâce à son travail de promotion et de défenses des droits, son bureau a recensé plus de 100 enfants qui ne vont pas à l'école régulièrement, voire pas du tout, souligne-t-elle.

Mme King n'a pas de données sur les établissements les plus sujets à ces absences. Et, s'il en existe, il est néanmoins difficile d’évaluer les niveaux scolaires les plus touchés. Cependant, la défenseure des enfants affirme que plus de la moitié des élèves qui manquent beaucoup l’école sont Autochtones. C'est donc une surreprésentation, déplore-t-elle.

Selon le site Internet du ministère de l'Éducation, le nombre moyen de jours où les élèves du Yukon ont manqué l'école a augmenté au cours des dernières années scolaires, en particulier chez les élèves des régions rurales du territoire.

Dans ces zones, en deux ans, les élèves ont été absents une semaine supplémentaire.

La défenseure des jeunes affirme qu’au mois de mai dernier son bureau avait informé le ministère de l'Éducation du territoire du problème et avait demandé à être tenue au courant de la réponse du Ministère. Mais jusqu’à ce jour, elle dit n’avoir reçu aucune proposition de ce qu’il compte entreprendre pour y remédier.

Ce que je recherche, c'est que cela soit pris un peu plus au sérieux, car [il s'agit] des enfants d'aujourd'hui qui ont besoin d'aide et qui ne vont pas à l'école. Résultat, ils passent à côté de leur vie.

Annette King, défenseure des droits des enfants et jeunes du Yukon

Un processus d'une année

Vendredi, un porte-parole du ministère de l'Éducation a déclaré à CBC que quelqu'un commenterait la situation lundi. Quant à l'examen d’Annette King, il comprendra des discussions avec des enfants, des familles et des enseignants, ainsi que le compte rendu des visites d'écoles. Des rapports publics seront publiés tout au long du processus et l'examen devrait être achevé vers janvier 2021.

Beaucoup de changements se produiront au cours du processus d'examen. Donc, je ne pense pas que ce soit quelque chose que nous devions précipiter tant que nous constatons des progrès.

Annette King, défenseure des droits des enfants et jeunes du Yukon

Annette King rappelle que les parents peuvent être sujets à une amende s'ils n'envoient pas leurs enfants à l'école. Toutefois cette pénalité n'est pas souvent utilisée, reconnaît-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation