•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des accusations pour le meurtre de Maxime Dugas-Lepage à Sainte-Anne-des-Monts

Autoportrait de Maxime Dugas Lepage

Maxime Dugas Lepage

Photo :  Facebook

Radio-Canada

Deux hommes ont été accusés lundi après-midi, à Sainte-Anne-des-Monts, relativement au meurtre de Maxime Dugas-Lepage.

Steve Lévesque, 46 ans, est accusé de meurtre au deuxième degré. Maxime Labrie, 29 ans, est accusé de complicité après le fait dans le meurtre de Maxime Dugas-Lepage.

Maxime Dugas-Lepage, 27 ans, a été porté disparu le 22 janvier à Sainte-Anne-des-Monts et n’a toujours pas été retrouvé, selon la Sûreté du Québec.

Steve Lévesque et Maxime Labrie ont été arrêtés à Rimouski samedi soir et ont comparu lundi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Ces accusations font suite à l'important déploiement policier qui s'est mis en place la semaine dernière à Sainte-Anne-des-Monts.

À la lumière des renseignements recueillis sur place, explique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron, des témoins rencontrés, du travail des enquêteurs, des techniciens en scène de crime également, on est en mesure de dire qu'il y a eu homicide.

Des véhicules de police et des policiers, l'hiver.

Un important déploiement policier était en place à Sainte-Anne-des-Monts la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

La SQ demande l'aide du public

La Sûreté du Québec demande l'aide du public pour faire la lumière sur les événements.

Bien que le Directeur des poursuites criminelles et pénales ait été en mesure de porter des accusations d'homicide et de complicité après le fait, affirme Claude Doiron, on n'a toujours pas le corps de la victime. C'est la raison pour laquelle on lance une invitation au public, à toute personne qui aurait des renseignements, aussi petits soient-ils. Ces renseignements sont essentiels dans ce genre d'enquête là.

Dans un communiqué, la Sûreté du Québec ajoute que des enquêteurs ont effectué des perquisitions depuis le début de l'enquête.

Retrouver la quiétude

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, se désole de la tournure des événements, mais salue le travail des policiers.

C'est une histoire qui est drôlement triste, mentionne M. Cormier, mais tout de même, en l'espace d'une semaine, on procède à deux arrestations dans le dossier.

Les principaux responsables de cette triste histoire ont été arrêtés et viennent de comparaître devant le juge. Cette étape est très importante pour que la Haute-Gaspésie et Sainte-Anne-des-Monts retrouvent leur quiétude habituelle.

Allen Cormier, préfet de la Haute-Gaspésie

M. Cormier mentionne que la Sûreté du Québec a agi avec rapidité et efficacité avec le concours de la population et des témoins.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Crimes et délits