•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

32 nouveaux postes d’infirmières praticiennes créés au N.-B.

Une infirmière.

Une infirmière.

Photo : Getty Images / Dusan Petkovic

Radio-Canada

La province annonce la création de nouveaux postes d’infirmières praticiennes afin d'améliorer l’accès aux soins et désengorger les urgences à travers la province. Ces postes sont répartis entre les deux réseaux de santé.

Dans le réseau de santé Vitalité, 11 postes sont créés, s’ajoutant ainsi aux 97 déjà existants. En ce qui concerne le réseau de santé Horizon, ce sont 21 postes de plus qui sont créés.

Ce n’est pas une surprise. Le statu quo n’est plus acceptable.

Hugh Flemming, ministre de la Santé

Les infirmières praticiennes représentent la solution aux problèmes d’accès aux soins de santé dans la province, ont martelé les deux directions de réseaux de santé ainsi que le ministre de la Santé, réunis à Fredericton lundi.

Nous devons travailler ensemble. Nous avons besoin d’un système de santé durable, explique M. Flemming.

Trois personnes qui tiennent une affiche sur laquelle on peut lire «fournir des soins de santé fiables».

Karen McGrath, présidente-directrice générale du Réseau de santé Horizon, le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Hugh Flemming, et le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne, lors de l'annonce de lundi.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe LeBlanc

Avec cette mesure, la province compte réduire de plus de moitié le nombre de personnes en attente pour un médecin de famille ou une infirmière praticienne. Quelque 18 000 Néo-Brunswickois seraient en attente selon elle.

Ils soulèvent que ces nouveaux postes pourront aussi réduire l’engorgement dans les urgences.

Gilles Lanteigne, président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, reconnaît l’urgence d’agir.

Nous sommes dans une course contre la montre afin de nous assurer de la pérennité et de la survie de nos services.

Gilles Lanteigne, président-directeur général du Réseau de santé Vitalité

Affirmant se sentir d’attaque, il souhaite faire de cette crise de la santé une « occasion ».

Chez Vitalité, six postes seront créés dans les cliniques, deux à l’urgence du Centre hospitalier George.-L.-Dumont et trois dans différentes localités régionales indéterminées pour l’instant.

Celles-ci seront choisies en fonction des besoins.

Tout sourire, la présidente-directrice générale du Réseau de santé Horizon, Karen McGrath, a lancé: C'est une nouvelle fantastique pour tous les patients, mais aussi pour tous les Néo-Brunswickois.

Mme McGrath a tenu à valoriser le métier et surtout, sa contribution au système de santé.

Dans le réseau Horizon, deux nouvelles infirmières praticiennes pourront travailler à l’hôpital de Moncton, six à celle Fredericton et six autres à celle de Saint-Jean notamment.

Cette annonce est l'aboutissement d’une évaluation et d’une concertation avec les experts du milieu de la santé, a expliqué le ministre. Il a spécifié d’ailleurs qu’il s’agissait de « leur annonce ».

Contrer l’exode des infirmières

Les difficultés de recrutement d'infirmières sont connues au Nouveau-Brunswick. Malgré cela, le ministre Flemming ne s’en préoccupe pas outre mesure.

Il est confiant que ces 32 nouveaux postes seront pourvus rapidement et que la création de ceux-ci va assurer une rétention des infirmières qui sont pour la plupart formées dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Soins et traitements