•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recrutement en santé sur les bancs d’école

Deux hommes derrière une table discutent avec deux femmes.

C'est la première fois que le CIUSSS tient ce type d'activité de recrutement.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Un premier événement de recrutement pour les professionnels des services sociaux a été organisé par le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Cette initiative qui a attiré en deux jours une centaine d’étudiants à peine sortis des bancs d’école. Au moins une trentaine d’entre eux ont signé des contrats. Ils s’ajoutent à une centaine de stagiaires qui devraient également recevoir une offre d’emploi au cours des prochaines semaines.

Tamy Pitre, une étudiante en éducation spécialisée était parmi eux. Elle obtiendra son diplôme l’été prochain. Elle a découvert de nouvelles opportunités pendant cette journée. C’est sûr que centre jeunesse, moi c’est ce qui m’attire. Je ne pensais pas, mais même les aînés, ils ont démystifié vraiment la clientèle, explique l’étudiante.

Les gestionnaires des différents services profitent de l’occasion pour faire connaître ce qu’ils offrent. Véronique Lévesque, conseillère-cadre, ajoute qu’ils en profitent également pour apprendre ce qui attire les étudiants dans leurs programmes.

Les besoins sont criants dans tous les secteurs du milieu de la santé. Selon les organisateurs, il faut faire preuve de créativité dans le recrutement.

[Il faut] intégrer les gens rapidement au sein de l’organisation pour qu’ils puissent développer déjà des compétences en lien avec leurs fonctions

Maryline Badeau, agente de gestion du personnel, CIUSSS MCQ

Chaque candidat devait remplir un questionnaire de personnalité, avoir une courte entrevue et rencontrer les gestionnaires des différents services comme le maintien à domicile des aînés ou encore les centres jeunesse.

Pendant ces deux journées de recrutement, des stages et des emplois d’été étaient également offerts. Les réponses vont être données rapidement, à l’intérieur de deux semaines ils vont savoir s’ils obtiennent un emploi chez nous, ajoute Maryline Badeau.

Tamy Pitre a été conquise. Elle souhaite même offrir plus de disponibilités que prévu.

D'après le reportage de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Emploi