•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un garçon de neuf ans écrit une bande dessinée pour accepter sa maladie

Une jeune garçon derrière une table dédicace une bande dessinée à un autre jeune garçon.

Édouard a même dédicacé des bandes dessinées.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Écrire pour accepter sa maladie. C'est le choix fait par Édouard Cloutier, un garçon de 9 ans atteint du diabète de type 1. Aidé par sa mère, Édouard a lancé une bande-dessinée avec pour objectif de sensibiliser les plus jeunes sur ce mal méconnu.

Il souhaite notamment faire comprendre la différence entre le diabète de type 1 et celui de type 2. Le type 2 tu l'as parce que tu manges pas comme il faut. Le type 1 tu l'as, tu peux pas savoir quand, répond-il.

Le but de la bande dessinée est de faire de la pédagogie, pour finalement accepter cette maladie qui touche particulièrement les enfants. Édouard n'est donc pas le seul à être dans cette situation.

J'ai des amis comme moi, j'ai appris beaucoup et surtout à relaxer. Je ne veux pas être diabétique, je fais des crises de diabètes et je pleure, je crie, je hurle de temps à autre, poursuit le jeune homme. De son propre avis, pouvoir échanger son expérience avec d'autres l'aide beaucoup.

Pour lui il n'était plus normal, il n'était pas comme les autres. Puis là c'est de lui expliquer, “non c'est correct, c'est pas grave, tu vas réussir puis tu es bon tu es capable”. C'est les injections le plus dur, raconte sa mère Marianne Émond.

Édouard parle aujourd'hui de sa maladie avec maturité et sans complexe. Une deuxième bande dessinée est même prévue pour bientôt.

D’après le reportage d’Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Maladie