•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre productive pour la première Table des élus fransaskois de l’année

Des représentants de la Fransaskoisie réunis autour d'une table à Regina

Une trentaine de représentants des organismes fransaskois se sont rencontrés à Regina.

Photo : Radio-Canada / Aimée Lemieux

Alexis Lalemant

Les représentants des différentes associations fransaskoises se sont réunis samedi à Regina pour faire le point sur les enjeux, passés et futurs, de la communauté francophone en Saskatchewan.

Les discussions ont tourné notamment autour du bilan du Plan de développement global (PDG) 2010-2020, ainsi que des bases du prochain plan pour l’horizon 2030. Cette 38e Table des élus fransaskois se tenait à la Cité universitaire francophone, basée sur le campus de l’université de Regina.

À l’image de Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise, Alpha Barry le président du Conseil scolaire fransaskois, ou bien encore Bertrand Giroux vice-président de la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS), l’essentiel des associations et fédérations de la fransaskoisie étaient présentes pour cette première rencontre de l’année 2020.

Feuille de route

Le Plan de développement global des 10 dernières années a occupé une bonne partie des discussions. Cette feuille de route pour la décennie dicte les objectifs de la Fransaskoisie sur une période de 10 ans, et établit les directions qu'elle doit prendre.

Un concept louable pour le vice-président de la FFS Bertrand Giroux, anticipant les futures retraites que prendront certains membres des entités fransaskoises : « Le PDG est un bon concept parce qu’il va permettre de bien guider la relève, les jeunes qui vont vouloir s’impliquer et leur permettre de bien comprendre les enjeux et les objectifs de la Fransaskoisie pour la prochaine décennie.  »

Pour rappel, le plan de développement 2010-2020, qui prend fin cette année, avait fixé cinq lignes directrices d’améliorations pour la communauté fransaskoise : accroître la population de francophones, améliorer la qualité de vie ainsi que la légitimité de la langue française dans la province, travailler le sentiment d’appartenance de la communauté et enfin renforcer les compétences professionnelles des associations fransaskoises. 

La réunion de samedi a permis aux membres de la Table de faire une rétrospective de la dernière décennie et de déterminer les bons coups de la Fransaskoisie. Pour le président de l’ACF Denis Simard, il était notamment nécessaire de souligner l’année 2012, « l'année des Fransaskois où on a pu se mettre en vedette, avec nos artistes qui se sont démarqués, autant à l'échelle provinciale, nationale, qu'internationale ».

M. Simard a aussi souhaité mettre en lumière le point de l’immigration francophone « au cours des 10 dernières années. On n’en parlait presque pas avant, mais maintenant c'est porteur de la communauté, c'est grâce à l'immigration qu'on arrive à avoir de la stabilité » affirme le président de l’ACF.

Parmi les points plus négatifs de cette réunion, certains membres ont exprimé leur difficulté à bien saisir les contours de ce précédent plan de développement. Denis Simard note aussi que la communauté aurait voulu un financement plus substantiel venant du gouvernement provincial, notamment pour le postsecondaire.

Cap sur l'horizon 2030

Alors que le dernier plan de développement prend fin cette année, la Table des élus a jeté les bases du prochain plan décennal qui sera élaboré au courant 2020. En réponse à la complexité du précédent, les élus ont souligné l’importance d’un nouveau document simplifié, accessible et avec des objectifs clairs pour une vulgarisation facilitée auprès des communautés francophones.

Des consultations vont aussi prendre lieu au travers de la communauté francophone dans les prochaines semaines pour aider à la rédaction du nouveau plan de développement. Denis Simard annonce qu’il « y aura un sondage provincial. Les gens, s'ils ne peuvent pas se déplacer, vont quand même pouvoir participer. Tout ça va mener à la rédaction d'un nouveau PDG qui va être présenté lors du Rendez-vous fransaskois au mois de novembre prochain ».

En parallèle, les membres de la Table des élus veulent aussi établir un plan d'action pour que leurs messages et leurs demandes soient entendus par les principaux partis politiques se présentant aux élections provinciales de 2020. 

Selon Denis Simard, président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, les thèmes de l'éducation, du financement et de la vitalité des communautés fransaskoises risquent de faire consensus. « Avec les chefs politiques, il va falloir créer un argument pour dire si vous gagnez comme premier ministre de la Saskatchewan, voici les engagements que vous allez faire envers la communauté fransaskoise. Donc il faut créer ces messages-là » a-t-il prévenu.

Avec les informations d'Aimée Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie