•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police élargit le périmètre de sécurité pour retrouver les motoneigistes disparus

Deux motoneiges sur un lac gelé.

Les recherches se sont poursuivies samedi.

Photo : Radio-Canada

Pascal Girard

Le corps du motoneigiste Gilles Claude, repêché vendredi, était visible à la surface de l'eau à deux kilomètres de l'emplacement des motoneiges.

Il avait été retrouvé à proximité de la source de la rivière La Grande Décharge, dans le secteur de Saint-Coeur-de-Marie, à Alma, au Lac-Saint-Jean.

C'est ce qu'a révélé le sergent Hugues Beaulieu lors d'un point de presse tenu samedi vers 17 h 15.

Nous avons ajouté quelques policiers et embarcations sur la rivière puisqu'un des motoneigistes a été retrouvé à la surface, donc les policiers examinaient, surveillaient la surface de l'eau.

Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec

Il a plus tard confirmé lors d'un entretien téléphonique qu'il s'agissait bien du corps de l'homme de 58 ans. Il n'a pas pu dévoiler d'autres détails.

Comme le corps était à plus de deux kilomètres de l'endroit où des motoneiges avaient été découvertes plus tôt durant la semaine, le périmètre a été élargi samedi.

Pour le moment, les recherches sont interrompues pour la nuit. Elles reprendront demain matin. La SQ n'entend pas pour le moment réduire l'ampleur de l'opération.

Rappelons que quatre motoneigistes français sont toujours disparus. Outre Gilles Claude, le seul autre corps retrouvé est celui du guide Benoît Lespérance, que les pompiers d'Alma ont rescapé en vain mardi soir. Le bilan officiel est donc toujours de deux morts et quatre disparus. Les trois survivants du groupe de neuf motoneigistes ont regagné la France et n'ont émis aucun commentaire.

D'après des informations de Pascal Poinlane

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers