•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soldats canadiens s'entraînent à survivre dans des conditions hivernales extrêmes

Des réservistes du Régiment de Hull.

Une cinquantaine de réservistes du Régiment de Hull ont pris part à un exercice militaire en milieu rural à Shawville.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Radio-Canada

Ils s'exercent à courir dans la neige en raquette ou à bien monter une tente arctique en quelques minutes. Des réservistes du Régiment de Hull (RCAC) apprennent à survivre en conditions hivernales extrêmes à Shawville cette fin de semaine.

Leur formateur, le sergent Mathieu Hébert croit que ses enseignements sont utiles lors de tempêtes hivernales telles que celle qu'on a connue à Terre-Neuve la semaine dernière.

Présentement, certaines de nos unités sœurs sont en train de faire exactement ça. Elles utilisent leur entraînement pour braver les conditions difficiles, explique le sergent Mathieu Hébert.

Un militaire sous la neige.

Mathieu Hébert, sergent dans le régiment de Hull.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Des tactiques utiles dans la vraie vie

La plupart des soldats présents à Shawville ont l'intention d'utiliser leur apprentissage dans leur vie civile. Ils sont réservistes, ce qui signifie que leur engagement dans les Forces canadiennes est à temps partiel. Le sergent Mathieu Hébert est policier à temps plein à la Ville d'Ottawa.

La difficulté de travailler avec peu de sommeil et de travailler en équipe, il y a beaucoup de ces expériences-là qu'on peut transférer dans la vie civile, fait-il valoir.

De son côté, Stéphanie Laneville, enrôlée depuis maintenant deux ans, étudie pour devenir policière. Bénévole lors des inondations de 2019 à Gatineau, elle aimerait pouvoir utiliser ses acquis au sein de l'armée pour servir dans une mission à l'intérieur du pays.

Notre mission première c'est d'aider le Canada et faire en sorte que le Canada est en sécurité.

Stéphanie Laneville, réserviste

C'est quelque chose que je ferais et que j'ai l'intention de faire, assure la réserviste.

Une femme des Forces armées canadiennes

Stéphanie Laneville, réserviste au Régiment de Hull.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Et pourquoi Shawville?

Si cette année les soldats se retrouvent dans la petite municipalité du Pontiac, à l'ouest d'Ottawa, c'est en raison des liens établis lors des inondations de 2019.

Shawville, c'est une chance pour nous de reconnecter avec la population, lance Vincent Marmion, major au Régiment de Hull.

Un militaire des Forces armées canadiennes.

Vincent Marmion est major au Régiment de Hull et coordinateur de l'exercice.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Le major Marmion est d'ailleurs heureux de visiter la municipalité dans des conditions moins dramatiques.

Avec les informations de Claudine Richard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre