•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes quant aux effets de la 5G

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une bannière sur laquelle est inscrit: Stoppons la 5G  est tenue par plusieurs manifestants.

Le reportage de Michel Marsolais

Photo : Radio-Canada

Le développement de réseaux 5G promet plusieurs révolutions technologiques. Même si la 5G promet un débit 10 fois supérieur à la 4G, cette technologie soulève plusieurs questions, notamment sur ses effets sur la santé. Des citoyens ont manifesté samedi contre son implantation dans plusieurs villes du monde, y compris à Montréal.

À Montréal, plus de 200 personnes ont manifesté pour sensibiliser l’opinion aux risques potentiels du 5G.

Ça s'ajoute à un électro-smog ambiant qui est déjà intense. Et c'est la goutte qui va faire déborder le vase pour beaucoup de gens en termes de ressenti des symptômes. Insomnies, maux de tête. La 5G, c'est pas du tout la même bête que ce qu'on a actuellement.

Jean Hudon du comité organisateur de la campagne Stoppons la 5G Vivons sans danG

Pour l'Association canadienne des télécommunications sans fil, la 5G est nécessaire pour répondre aux demandes des consommateurs. L'impact serait positif pour l'économie du pays.

L'absence de délai faciliterait le développement de plusieurs technologies comme les voitures autonomes, la chirurgie à distance ou la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle par exemple, si la vitesse n'est pas suffisamment grande, si la qualité de transmission n'est pas très grande, si vous avez regardé un film et tout à coup il y a un petit peu de perturbations, vous avez tout de suite mal à la tête.

Ke Vu, professeur, département de génie électrique à l’École Polytechnique de Montréal

Multiplication des antennes

Mais les ondes de la 5G sont beaucoup plus courtes que celles du 4G. Il faudra donc multiplier les antennes énergivores.

Au lieu des 1200 antennes qu'on a à Montréal, on devrait en avoir 60 000, s’alarme Jean Hudon.

Les effets thermiques de la 5G se font sentir sur les insectes, mais ceux sur la santé humaine restent controversés. L’exposition aux radiofréquences provoque des craintes, reconnaît l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'industrie a utilisé de la science de Mickey Mouse pour convaincre le public qu'il n'y avait pas de danger. Les effets des autres générations sont déjà mesurés, détectés et confirmés. Si on augmente les radiations, les effets vont empirer.

Paul Héroux, professeur de Toxicologie et spécialiste des effets de l'électromagnétisme sur la santé à l’Université McGill

Alors que la Ville de Bruxelles a arrêté l'implantation de la 5G pour en étudier les risques, la Chine travaille déjà au 6G.

On a des techniques qui sont bien supérieures au 5G. Le 5G, c'est désuet. C'est désuet parce que le spectre qu'ils essaient d'utiliser est tellement inefficace qu'il faut se rapprocher des gens à courte distance. La réponse au besoin de la société en information, c'est la fibre optique! estime M. Héroux.

Le déploiement de la 5G ne fait que commencer, avec un projet pilote à Montréal. Les opposants souhaiteraient que les municipalités imposent un moratoire à cette technologie moussée par les fabricants de téléphones mobiles.

D’autres manifestations sont prévues au printemps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !