•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 3000 orignaux abattus en 2019 en Abitibi-Témiscamingue

Un orignal adulte

En 2019, plus de 11 % des originaux tués au Québec, l’ont été en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Le bilan de la récolte de gros gibier au Québec, dévoilé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, révèle que 2904 orignaux ont été abattus en 2019 en Abitibi-Témiscamingue (zone de chasse 13).

.

Ce nombre représente près de deux fois plus de bêtes tuées comparativement à l’année 2018 où les chasseurs en avaient abattu 1546. Cependant, la récolte des femelles avec une arme à feu n'était pas permise en 2018. En 2017, alors que les restrictions étaient semblables à celles de 2019, 2590 bêtes ont été tuées dans la zone 13.

Plus de 11 % des originaux tués au Québec, l’ont été en Abitibi-Témiscamingue. Au total 26 200 bêtes ont été abattues au Québec l’année dernière, soit 5 % de moins qu’en 2018. Une situation qui s’explique, selon le ministère, en raison de restrictions à la chasse en Estrie et dans la région de Chaudière-Appalaches.

Dans la réserve faunique La Vérendrye, 87 orignaux ont été abattus, soit 6 bêtes de moins qu’en 2018. Le ministère a annoncé récemment qu’il abaisserait le nombre de groupes de chasse autorisés de 250 à 175. Une mesure temporaire en raison des préoccupations exprimées par les Anichinabés quant à l’état de la harde.

Au Québec, 173 000 de permis de chasses à l’orignal ont été vendus et 15 % des chasseurs sont parvenus à récolter une bête.

En ce qui a trait à la chasse à l'ours, ils ont été moins nombreux à tomber sous les chasseurs en Abitibi-Témiscamingue. Le ministère indique que 952 ours ont été récoltés, comparativement à 1209 en 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Chasse et pêche