•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félins recherchent famille : journée d'adoption de chats à Matane

Un chat joue avec une caméra.

Des dizaines de chats se cherchent une nouvelle maison dans la région.

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Dereck Doherty

Une journée d’adoption de chats se tient samedi à l’animalerie des Galeries du Vieux-Port de Matane. Le but de l'activité est de trouver de nouvelles familles pour la centaine de félins sans domicile fixe de la région.

Ces journées d’adoption sont organisées par le groupe Animaux de la seconde chance, en collaboration avec l’animalerie Animo. Elles permettent aux curieux de rencontrer et de fraterniser avec les nombreux chats et chatons disponibles.

Ça nous aide beaucoup au niveau des adoptions, explique Carole Ferlatte, coresponsable du groupe des Animaux de la seconde chance de Matane.

Ça fait plusieurs mois qu'on le fait et ça va super bien, se réjouit celle qui s'engage dans cette action bénévole par amour des chats.

Un chaton gris et blanc dans un cage.

Nicolas, un chat né en juillet 2019, se cherche une maison.

Photo : Gracieuseté du groupe Animaux de la seconde chance

Souvent, les gens adoptent des chats de manière compulsive et se rendent compte que ça coûte cher, puis les abandonnent, se désole Mme Ferlatte.

D’autres causes d’abandon de chats sont les allergies ou des portées de chatons imprévues par les propriétaires de chattes qui sortent à l'extérieur, explique la bénévole. Il y a encore souvent des abandons, déplore-t-elle. D’année en année, il y en a moins, mais il y en a encore beaucoup.

Le groupe mis sur pied en 2012 loge des chats en famille d’accueil lorsque des propriétaires de chats veulent s’en départir pour toutes sortes de raisons. Le groupe recueille également des chats errants et des chats logés à la fourrière de Matane.

Dès que le groupe prend possession d’un animal, les bénévoles prennent rendez-vous avec un vétérinaire pour en évaluer l’état de santé et pour le vacciner. On est sûrs s’ils sont en bonne santé ou pas, s’ils ont besoin de traitements, résume Carole Ferlatte, ajoutant que les chats sont ensuite vermifugés.

Un chat dans une cage.

Les Animaux de la seconde chance bénéficient du soutien d'une quarantaine de familles d'accueil dans la Matanie.

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Par la suite, de bons samaritains de la région accueillent le chat de façon temporaire, le temps de lui trouver une nouvelle famille permanente.

Des besoins grandissants

Les familles d’accueil s’attachent parfois aux animaux, si bien que ce qui devait être une solution temporaire devient la nouvelle famille du chat sauvé par le groupe des Animaux de la seconde chance de Matane. Toutefois, ce n'est pas toujours le cas et certains félins doivent attendre de longues périodes avant de se trouver un chez-soi.

Mme Ferlatte recense une quarantaine de familles d’accueil matanaises pour les chats abandonnés actuellement et jusqu’à 50 familles d’accueil en période de pointe. Malgré cela, les besoins sont toujours grandissants pour le groupe de bénévoles, selon elle.

En dehors des journées d'adoption, l'organisme trouve notamment du financement en recueillant des contenants consignés. Ces activités complémentaires lui permettent de rembourser la totalité des frais encourus pour soigner les animaux recueillis.

Avec tout le monde qui nous encourage et nous félicite, on a beaucoup de bons mots en lien avec ce qu'on fait pour nos minous, conclut Mme Ferlatte.

Avec les informations de Laurence Gallant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Animaux de compagnie