•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Délais dans la réouverture des salles d’opération de l’hôpital de Thompson

Le chirurgien ramasse un instrument chirurgical sur le plateau. Le chirurgien se prépare pour la chirurgie en salle d'opération. Il est à l'hôpital.

Les trois salles sont fermées depuis l'été et devaient à l'origine être à nouveau disponible pour des opérations au début de l'année.

Photo : Getty Images / Morsa Images

Radio-Canada

La réouverture de trois salles d’opération de l’hôpital de Thompson, fermées pour permettre des rénovations, est repoussée au mois de mars.

Ces salles sont fermées depuis l’été 2019. Le 1er juin, l’hôpital avait découvert que des problèmes avec le système d’air climatisé installé sur le toit de l’édifice avaient causé d’importants dégâts d'eau dans trois des quatre salles d’opération de l’hôpital.

À l’automne, l'Office régional de la santé du Nord avait indiqué que les salles d’opération seraient à nouveau disponibles pour des opérations au début de 2020.

Cette semaine, un porte-parole de l’Office régional de la santé du Nord a confirmé que cette date avait été repoussée à mars 2020 en raison de « délais de production » sans donner plus de détails.

La nouvelle déçoit le Syndicat des infirmières du Manitoba qui considère que la fermeture prolongée de trois salles d’opération impose un fardeau aux patients qui vivent dans le nord de la province.

« La situation est frustrante et décevante pour les patients qui doivent se déplacer pour obtenir des soins », mentionne Darlene Jackson, présidente du Syndicat des infirmières du Manitoba.

L’hôpital de Thompson, une ville qui compte environ 13 700 habitants et se situe à environ 650 kilomètres au nord de Winnipeg, fournit des soins aux gens de tout le nord de la province.

Depuis la fermeture des trois salles d’opération, des chirurgies électives sont détournées vers Flin Flon, The Pas et Winnipeg.

« J’espère que nous mettrons ces salles en opération le plus tôt possible afin que les infirmières qui sont nécessaires aux opérations puissent retourner au travail et que les patients puissent obtenir des soins là où ils en ont besoin, c’est-à-dire le plus près possible de chez eux », souhaite Darlene Jackson.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Établissement de santé