•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Rimouskoise Magali Simard-Galdès en vedette à l'Opéra de Montréal

Magali Simard-Gadlès tient le rôle d'Agnès dans l'opéra de George Benjamin, présenté samedi à Montréal.

Photo : Facebook/Opéra de Montréal

Dereck Doherty

La soprano originaire de Rimouski Magali Simard-Galdès monte sur les planches de l'Opéra de Montréal samedi alors qu'elle tient le rôle principal de l’opéra Written on Skin de George Benjamin, présenté en première canadienne.

J’ai grandi avec une éducation musicale et ma mère nous a toujours fait jouer de l’opéra à la maison, raconte la soprano Magali Simard-Galdès.

Elle joue du violon depuis qu'elle a 4 ans, mais c’est vers l’âge de 10 ans qu’elle a eu la piqûre de l’art lyrique, alors qu’elle a fait de la figuration dans l’opéra Les pêcheurs de perles de Georges Bizet, souligne-t-elle.

Quand la chanteuse est entrée sur scène et qu’elle a fait ses premières notes, il y a quelque chose qui a cliqué dans ma tête, illustre Mme Simard-Galdès, indiquant que c’est à ce moment qu’elle a réalisé qu’elle souhaitait chanter et être sur scène.

La cantatrice a par la suite développé son talent au cours de son adolescence.

Elle tient aujourd’hui le premier rôle dans Written on Skin de George Benjamin, présentée en première canadienne à l’opéra de Montréal. Jusqu’à maintenant, c’est mon plus grand rôle, souligne l’artiste.

Dans cette œuvre qui se déroule au Moyen-Âge, Magali Simard-Galdès incarne le personnage d'Agnès, une jeune femme mariée à un homme violent. Written on Skin est une histoire de trahison et d’émancipation inspirée d’une légende occitane du 12e siècle.

On imagine Agnès comme une bonne épouse du Moyen-Âge qui se conforme à ce qui est attendu d’elle, mais elle sent que ce n’est pas tout à fait [convenable] pour elle, résume la soprano. On lui découvre une force interne et une lumière qui va passer par-dessus tout et gagner.

Deux comédiens lors d'une répétition.

La pièce est présentée les 25, 28, 30 janvier et le 2 février à Montréal.

Photo : Radio-Canada

Un des plus beaux opéras modernes

Selon Magali Simard-Galdès, il s'agit de l'un des plus beaux opéras modernes. La musique est absolument géniale, le texte est magnifique : on part d'un livret d'une très grande qualité, indique l'artiste.

La pièce comporte toutefois certains défis, parmi lesquels le plus important est la concentration, admet-elle.C'est vraiment complexe, chaque mesure est différente, il faut rester avec la chef [d'orchestre] et il n'y a souvent aucun instrument qui joue sur le temps, décrit Mme Simard-Galdès.

On est vraiment dans un monde rythmique beaucoup plus flou que ce à quoi on est habitué.

Magali Simard-Galdès, soprano

L'artiste peine parfois à réaliser tout le chemin qu'elle a accompli depuis ses débuts à Rimouski. C'est vraiment merveilleux. Des fois, il faut que je me pince, puis je me dis : ''je rêvais d'être chanteuse d'opéra, puis j'en suis une, maintenant'', conclut-elle, ne cachant pas sa fierté et sa reconnaissance.

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Arts de la scène