•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sylvie Walker, inspirée!

Sylvie Walker, originaire de Regina, s’est arrêtée au Petit local, le temps d’une chanson : Père Alphonse.

Radio-Canada

Parfois, la musique entre dans la vie d’un artiste de façon inusitée. C’est le cas de Sylvie Walker de Regina. À l’âge de 10 ans, lors d’un déménagement, ses parents lui avaient promis une guitare si elle vidait et rangeait toutes les boîtes de sa chambre à coucher. Défi relevé! Et depuis, la guitare fait toujours partie de la vie de cette autrice-compositrice-interprète.

La chanson est devenue son moyen préféré d’exprimer tout ce qu’elle veut dire. La scène devient donc un endroit où elle se dévoile, où elle peut raconter des histoires qui sortent de l’ordinaire.

Tout lui sert d’inspiration : des conversations quotidiennes, des paroles entendues à la radio ou celles d’un enfant, ou même une photo, comme c’est le cas de la chanson Père Alphonse qu’elle nous présente dans le Petit local.

Je me suis dit que c’était une bonne place pour écrire une chanson. Je suis allée chercher ma guitare et je me suis assise au bord de l’eau et.. c’est juste sorti!

Sylvie Walker

C’est dans le cimetière du village de Lebret en Saskatchewan qu’elle a trouvé une photo sur une pierre tombale. Près de ce village, il y avait jadis un pensionnat autochtone. C’est ainsi que Sylvie Walker a imaginé un personnage, un prêtre, du nom de Père Alphonse. Elle voulait, à sa manière, reconnaître ce sombre pan de l’histoire canadienne.

En 2013, Sylvie Walker a remporté le prix de la chanson primée Socan du 45e Festival international de la chanson de Granby pour sa chanson Ti Coeur.

D'après les propos recueillis par Joshua Vogt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Musique