•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de vols de catalyseurs à Trois-Rivières

Les catalyseurs sont des pièces automobiles très prisées par les voleurs.

Les catalyseurs sont des pièces automobiles très prisées par les voleurs.

Photo : Radio-Canada

Catherine Bouchard

La police de Trois-Rivières enquête sur une vague de vols de catalyseurs, une pièce d'automobile qui sert à diminuer les émissions toxiques rejetées dans l'air par les véhicules. Le phénomène n'est pas nouveau, mais le nombre de vols est plus imposant dans les derniers mois.

Une dizaine de dossiers de vols de catalyseurs font l'objet d'une enquête par la police de Trois-Rivières.

Les vols se seraient produits au cours des derniers mois.

Les véhicules utilitaires sport (VUS) seraient ciblés, parce que c'est plus facile de se glisser dessous pour scier la pièce.

Un catalyseur neuf coûte entre 2000 et 4000 $.

Un total de 18 catalyseurs ont été volés l'été dernier chez Honda Trois-Rivières.

Les voleurs ont pu rentrer dans notre cour et avec des scies césars, ils se sont couchés en dessous des véhicules qui sont assez hauts, ils ont coupé la ligne avant et après le catalyseur, ce qui fait qu'on devait changer [le conduit] au complet, affirme le directeur des ventes de véhicules d'occasion chez Honda Trois-Rivières, Stéphane Cajolet.

Des vols se sont aussi produits dans les dernières semaines à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Une des raisons qui explique le prix d'un catalyseur, c'est la présence de palladium dans cette pièce. La valeur de ce métal précieux a bondi dans la dernière année. Son prix a augmenté de 24 % depuis le début du mois.

Lundi dernier, un nouveau record a été atteint avec 2577 dollars américains l'once.

La baisse de popularité des moteurs diesel fait aussi partie des raisons qui explique l'augmentation en popularité de ce métal. La demande est plus forte pour les moteurs à essence et il y a peu de producteurs de ce métal dans le monde.

Comme le métal se retrouve principalement dans les catalyseurs, on observe, et c'est pas juste au Québec, de plus en plus de vols de catalyseurs de voitures, parce que sur le marché des pièces secondaires, la valeur de ces pièces-là a augmenté dans les derniers mois, explique le professeur d'économie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, Marc Duhamel.

Le professeur croit qu'à terme, la demande risque de se stabiliser, voire diminuer, si la croissance de vente de véhicules électriques se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Crimes et délits