•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 milliards de dollars sont nécessaires pour moderniser le réseau ferroviaire du pays

Un train de marchandises en hiver proche d'un silo de grains.

400 000 barils de pétrole albertain sont transportés par train, tous les jours.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

L'Institut canadien de recherche en énergie affirme qu'il faudra investir près de 5 milliards de dollars dans les cinq prochaines années pour améliorer l'efficacité du réseau ferroviaire du pays.

Ce genre d'investissement permettrait, entre autres, d’ajouter des rails pour augmenter la capacité de transport, mais aussi de moderniser la communication avec les ports et les terminaux.

Si la construction ou l'expansion pipelines Keystone XL, Trans Mountain et la Ligne 3 sont retardés au-delà de 2025, il faudra augmenter cet investissement, d'après l'organisation. La vice-présidente de l’Institut, Dinara Millington, explique que, sans pipeline, le transport de pétrole par train continuera d’augmenter.

Les investissements sont nécessaires pour améliorer le flux des produits.

Dinara Millington, vice-présidente de l'Institut canadien de recherche en énergie
Vue d'un chantier de construction. Il y a un travailleur avec un casque qui marche.

En 2019, l'entreprise Inter Pipeline a reçu 49 millions de dollars du fédéral pour permettre la réalisation de son complexe pétrochimique Heartland, près d'Edmonton.

Photo : CBC

Toutefois, avec ou sans pipeline, il faudra tout de même moderniser le réseau ferroviaire pour améliorer l'accès au marché des autres produits, notamment des produits pétrochimiques, tel l’éthylène. La demande de transport ferroviaire va augmenter avec les produits pétrochimiques, surtout avec la construction des deux usines dans la région industrielle de Heartland et l’augmentation des exportations de propane, explique Mme Millington.

En effet, nichée au cœur de l’Alberta, cette industrie est en pleine expansion avec 40 milliards de dollars déjà investis dans plusieurs projets. Selon le directeur général de l'Association Alberta's Heartland Industrial (Nouvelle fenêtre), Mark Plamondon, la croissance de l’industrie pétrochimique est plus rapide que celle du produit intérieur brut. Donc, la modernisation des voies ferrées est nécessaire. On pense que l’investissement dans la région va atteindre 70 milliards de dollars en 2030. Donc, c’est une croissance majeure, ajoute Mark Plamondon.

Grâce à la pétrochimie, on peut diversifier notre économie.

Mark Plamondon, directeur général de l'Association Alberta's Heartland Industrial

Cependant, augmenter la capacité de transport par train ne devrait pas être la seule préoccupation des industries et des gouvernements, explique le maire de la Ville de Gibbons, Dan Deck, selon qui il faut que la modernisation du système ferroviaire prenne aussi en compte la sécurité des habitants. Des rails traversent notre ville. Donc, j’ai des craintes au sujet de la sécurité de mes concitoyens. Donc, j’aimerais que nous soyons consultés et que nous sachions ce qui se passe, ajoute le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transports