•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Gatinois d'origine à Shanghai pendant la crise du coronavirus

Mikael Charette, un avocat originaire de Gatineau, vit en Chine depuis plus de 15 ans.

Photo : Facebook/Mikael Charette

Radio-Canada

Le quotidien de Mikael Charette, un avocat originaire de Gatineau qui vit en Chine depuis plus de 15 ans, est perturbé ces temps-ci. À Shanghai, les rues sont désertes et les lieux publics sont fermés en raison des consignes de sécurité face au coronavirus.

Les cinémas sont fermés; Disneyland, où on devait aller, est fermé; le Cirque du Soleil, pour lequel on avait des billets, a annulé ses spectacles, a raconté M. Charette en entrevue avec Mathieu Nadon au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

Il a souligné que tout cela se déroule pendant les festivités du Nouvel An chinois, alors que les gens passent traditionnellement avec leurs familles.

En l’espace de quelques jours, le Gatinois a constaté comment le comportement des Chinois a changé à la suite des consignes publiées par le gouvernement.

Mardi, les gens ne portaient pas de masque, mercredi, à peu près la moitié en portaient et jeudi, c’est plus de 90 % de la population qui le porte, a-t-il observé, ajoutant que les citoyens sont dociles, mais ne sont « pas en état de panique ».

Même s’il est préoccupé pour son fils de 11 ans, M. Charette a dit aussi être calme pour le moment. Il ne se trouve pas dans l’épicentre de la crise, soit la région de la ville de Wuhan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique