•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elle plaide coupable de complicité après le meurtre d'une femme autochtone

Photo de profil Facebook du visage de Wendy Losier.

Wendy Losier a plaidé coupable de complicité de meurtre.

Photo : Autre banques d'images / Wendy Losier / Facebook

Radio-Canada

Wendy Losier, une femme de Moncton au Nouveau-Brunswick, a dit en Cour du Banc de la Reine cette semaine qu'elle a aidé à dissimuler le crime de l'homme qui a tué une femme autochtone de Fredericton en 2018.

Wendy Losier, 42 ans, est accusée d'avoir aidé James Curtis dans le but de lui permettre de s'échapper après le meurtre de Candace Stevens, 31 ans, le 26 octobre 2018 à Fredericton. Elle est également été accusée d'avoir transporté la dépouille de Mme Stevens le 27 octobre 2018.

Les documents de la cour montrent que Wendy Losier a plaidé coupable à ces deux accusations.

James Curtis, aussi connu sous le nom de James Knight, est le principal suspect dans le meurtre de Candace Stevens, mais il est mort en 2018 à la suite d'une longue poursuite policière dans des circonstances isolées.

Les documents contiennent la première photo de ce qui s'est passé le jour où Candace Stevens a été tuée au domicile de James Curtis et de Wendy Losier, à Fredericton.

Les restes de Candace Stevens ont été trouvés dans un sac de hockey le 27 octobre 2018 à Upper Derby, près de Miramichi.

Déroulement de la soirée

Les documents du tribunal révèlent que Candace Stevens s'est présentée au 530, rue Regent à Fredericton le 26 octobre 2018, cherchant à parler avec quelqu'un du nom de Nick.

Une femme devant un mur de brique.

Mère d'une jeune fille, Candace Stevens travaillait dans un salon d’esthétique de Fredericton au moment de sa mort.

Photo : Courtoisie

Elle pensait qu'il était responsable de coups de feu tirés sur sa voiture.

Selon les documents, Candace Stevens a agressé physiquement James Curtis et Wendy Losier.

James Curtis a ensuite essayé de calmer Candace Stevens, lui disant qu'il allait appeler Nick pour discuter de ces présumés dommages causés à sa voiture.

Les documents montrent que Candace Stevens a ensuite essayé de monter les escaliers, poussant Wendy Losier contre une télévision et une table basse.

James Curtis est alors revenu avec un pistolet dans une main et un téléphone portable dans l'autre.

Après être remontée dans sa chambre, Wendy Losier a entendu de deux à cinq coups de feu, indiquent les mêmes documents.

Les résultats de l'autopsie de Candace Stevens ont révélé de multiples blessures par balles à la poitrine et à l'abdomen, qui ont provoqué une hémorragie mortelle.

Lorsque Wendy Losier est redescendue pour voir ce qui s'était passé, elle a vu Candace Stevens allongée sur le sol, lui suppliant de l'aide.

James Curtis a alors ordonné à Wendy Losier de monter faire ses valises pour partir à Miramichi. Il a ensuite passé quelques coups de fil pour demander de l'aide.

James Curtis était blanc comme un drap et en larmes, rapportent les documents, après avoir admis à Wendy Losier qu'il avait tiré et tué Candace Stevens.

Avec l'aide d'un ami, dont le nom n'est pas mentionné dans les documents, James Curtis a déplacé le corps au sous-sol, tandis que Wendy Losier fumait de la drogue en faisant ses valises à l'étage.

Wendy Losier a dit à la police qu'ils étaient défoncés au crystal meth et que James Curtis avait consommé d’autres drogues.

Le corps dans un sac de hockey

Le couple a dormi chez un ami cette nuit-là et est revenu chercher le corps le lendemain matin, soit le 27 octobre. Wendy Losier a refusé de retourner à l'intérieur du bâtiment, selon son témoignage.

James Curtis a emballé le corps de Candace Stevens dans un grand sac de hockey.

Son corps avait été préalablement enveloppé dans des couvertures d'hôpital avec un cordon jaune et des sacs en plastique maintenus ensemble avec du ruban adhésif rouge et placé dans le coffre de la voiture de Wendy Losier.

Le duo était en route pour Miramichi quand James Curtis a arrêté le véhicule sur un chemin de terre de la route 8, près de Blackville pour y laisser le sac de hockey, indiquent les documents de la cour.

Ils sont ensuite allés ensemble au domicile des parents de James Curtis, à Miramichi.

Pendant ce temps, l'appartement de la rue Regent, où Candace Stevens est morte, a été incendié.

À l'époque, la police de Fredericton a déclaré que la mort de Candace Stevens était considérée comme un homicide et que l'incendie de la maison était lié à sa mort.

Une audience sur la détermination de la peine de Wendy Losier aura lieu à Fredericton le 21 février.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits