•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé de voies de fait, l’adjoint du ministre de l’Agriculture plaide non coupable

Un homme et une femme marchent sur un trottoir.

Shawn Douthwright (à gauche) à sa sortie du palais de justice, le 24 janvier 2020 à Moncton

Photo : CBC / Tori Weldon

Radio-Canada

Shawn Douthwright, un adjoint administratif du ministre Ross Wetmore, a plaidé non coupable d'une accusation de voies de fait, vendredi en cour provinciale à Moncton.

La présumée victime dans cette affaire est un travailleur d’un chantier routier du ministère des Transports du Nouveau-Brunswick. L’accusé, Shawn Douthwright, aurait saisi le travailleur Scott McLaughlan par les épaules pour l’injurier, selon la section locale 1190 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Les faits allégués seraient survenus le 4 juillet 2019 lors d’une visite de Ross Wetmore, le ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick, qui s’était rendu accompagné du prévenu à un chantier sur la route 112 près de Second North River, dans la grande région de Moncton.

En plus des voies de fait alléguées, M. McLaughlan affirme dans un communiqué du syndicat qui le représente que le ministre Wetmore nous a crié après, nous a insultés, a utilisé des mots désobligeants et a dit que les travailleurs routiers étaient incompétents lors de cette visite.

Selon Brent Wiggins, le président de la section locale 1190 du SCFP, les faits allégués ne sont pas isolés et les travailleurs des chantiers routiers ont subi du harcèlement répété de la part du ministre Wetmore.

Possibilité d'éviter un procès

Shawn Douthwright a nié sa culpabilité, mais il n’est pas certain qu’un procès aura lieu. L’avocate Melinda Ponting-Moore, qui le représentait vendredi, a dit au juge qu’elle désirait s’entretenir avec la Couronne.

Le juge Luc J. Labonté a accepté d’ajourner les procédures jusqu’au 21 février. Si cela peut se résoudre, c’est bien, a dit le magistrat. Dans le cas contraire, un procès aura lieu.

Me Ponting-Moore a précisé à la sortie du tribunal qu’elle intervenait vendredi au nom de l’avocat Kelly Lamrock, qui représenterait l’accusé au procès.

Shawn Douthwright, l’accusé, n’a pas voulu commenter le dossier à sa sortie du palais de justice, vendredi. Dans un courriel au réseau CBC plus tôt cette semaine, il écrivait : J’ai hâte de raconter ma version dans le contexte approprié. Je n’ai pas de commentaires.

Il n’a pas été possible de recueillir, auprès de Scott McLaughlan, la présumée victime, plus de commentaires que ce qui avait été mentionné dans la déclaration du syndicat.

Vicky Deschênes, directrice des communications gouvernementales, a fait savoir qu’il serait inapproprié de la part de la province de commenter une affaire qui est devant les tribunaux.

Le ministre Wetmore interpellé à l’Assemblée législative

Ross Wetmore.

Photo d'archives de Ross Wetmore, ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / CBC

Les documents judiciaires dans cette affaire ont été déposés le 27 décembre. Cependant, déjà en deux occasions en novembre, les allégations avaient été évoquées à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par deux élus de l’opposition, Rob McKee et Lisa Harris, les députés libéraux de Moncton-Centre et de Baie-de-Miramichi—Neguac, respectivement.

M. McKee avait demandé à Ross Wetmore, député progressiste-conservateur de Grand Lake-Gagetown, s’il avait l’intention de se retirer du cabinet ministériel le temps que l’affaire soit résolue. C’est un problème de ressources humaines qui a été réglé, et je n’ai pas l’intention de commenter davantage avant la fin [de l’enquête] de la GRC, avait répondu le ministre.

Le premier ministre Blaine Higgs avait déclaré que des mesures disciplinaires avaient été prises promptement, mais n’avait pas précisé à quoi il faisait allusion, évoquant une question de confidentialité.

D’après le reportage de Tori Weldon, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale