•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour des trains de passagers dans le Nord: une année déterminante

Un train du transporteur Ontario Northland.

Ontario Northland a une liaison ferroviaire entre Cochrane et Moosonee et des trains de marchandises dans le Nord-Est de la province.

Photo : Radio-Canada / Hugo Duchaine

Francis Bouchard

L’année qui s'amorce pourrait bien être déterminante en ce qui concerne la possibilité d’un retour d’un service de train de passagers dans le Nord de l’Ontario.

La Commission de transport Ontario Northland a soumis comme prévu en décembre une analyse de rentabilisation pour le rétablissement d’un service de transport ferroviaire de voyageurs dans le Nord-Est, entre Toronto et Cochrane.

Les détails de l’étude élaborée avec l’agence Metrolinx n’ont pas été rendus publics.

Dans un courriel à Radio-Canada, le gouvernement ontarien a dit reconnaître le travail de collaboration de Metrolinx et de la Commission de transport Ontario Northland.

Au cours des prochains mois, nous examinerons l’analyse de rentabilisation initiale et déterminerons les prochaines étapes appropriées.

Gouvernement ontarien

Nous nous engageons à explorer les options pour les services ferroviaires voyageurs afin de répondre aux besoins de transport dans le Nord de l’Ontario.

Un retour attendu

Le retour du train de passagers Northlander était l’une des promesses électorales de Doug Ford en 2018.

Un train de passagers.

Le Northlander en 1977, lorsque les voyages de jour ont commencé.

Photo : CTON

Le Northlander avait été aboli par le gouvernement libéral en 2012, puis remplacé par un service d'autocars.

Je m’attends à ce que ce soit un très bon rapport, affirme Lucille Firth, coprésidente du Réseau ferroviaire du Nord et de l’Est de l’Ontario (NEORN), qui milite depuis longtemps pour la reprise du service de train de passagers dans le Nord de l’Ontario.

Je suis très optimiste que le train passager commencera à voyager dans le Nord. Il n’y a aucun doute dans mon esprit.

Lucille Firth, coprésidente du Réseau ferroviaire du Nord et de l’Est de l’Ontario

Elle souligne notamment l’engagement du gouvernement conservateur à remettre sur pied le service à l’intérieur de son mandat et elle applaudit la collaboration d’Ontario Northland avec Metrolinx.

À ce sujet, Mme Firth appuie l’intention du gouvernement d’étudier la possibilité de faire passer la responsabilité de la Commission de transport Ontario Northland au ministère des Transports, comme Metrolinx.

Présentement, la Commission relève plutôt du ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines.

Selon Mme Firth, un rapprochement avec Metrolinx favorisera des liens avec les systèmes de transport du Sud, comme les trains Go.

C’est ce dont l’Ontario a besoin. C’est d’être connecté, souligne-t-elle.

Une carte du trajet projeté du train Northlander, qui arrêterait aux endroits suivants : Toronto, Washago, Gravenhurst, Bracebridge, Huntsvill, South River, North Bay, Temagami, Cobalt, New Liskeard, Englehart, Swastika, Matheson, Iroquois Falls, Cochrane.

Le plan pour rétablir le service du Northlander envisage un trajet entre Cochrane et Toronto

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Mme Firth se dit anxieuse de voir si des fonds seront inclus dans le prochain budget du gouvernement Ford pour le rétablissement du service dans le Nord.

Je m’attends à ce que nous sachions quelque chose de définitif ce printemps, dans le budget, dit-elle.

L'opposition s'inquiète

De son côté, le député néo-démocrate de Timiskaming-Cochrane, John Vanthof, estime que le gouvernement de Doug Ford a fait très peu depuis son élection afin de remplir sa promesse de ramener le train passager dans le Nord-Est.

Les députés néo-démocrates John Vanthof et Michael Mantha devant la gare d'autocars d'Ontario Northland à North Bay.

Le député John Vanthof, vu sur la photo en compagnie de son collègue Michael Mantha, député d'Algoma—Manitoulin, estime que la Commission de transport Ontario Northland peut rétablir le service si elle obtient le mandat du gouvernement.

Photo : Radio-Canada / Benjamin Aubé

Il dit avoir peu confiance, car le gouvernement a annulé un projet de train léger à Hamilton après y avoir dépensé une somme d’argent importante.

Maintenant, j’ai assez peur que le gouvernement va changer le plan.

John Vanthof, député néo-démocrate de Timiskaming-Cochrane

Selon le député Vanthof, on estime à 40 millions de dollars l’investissement en capital nécessaire pour remettre sur pied un service de train passager dans le Nord-Est.

Il dit qu’il reste à voir si cette somme sera incorporée dans le prochain budget et ajoute que du financement pour l’exploitation du service sera aussi nécessaire.

Le Nouveau Parti démocratique va continuer à mettre de la pression pour que le gouvernement tienne sa promesse. Sinon, si on forme le prochain gouvernement, on va le faire, dit-il.

Tout comme Mme Firth, M. Vanthof estime que le transfert de la Commission de transport Ontario Northland au ministère des Transports comprend plusieurs avantages.

Il se dit toutefois inquiet pour ce qui adviendra du transport de marchandises, soulignant que le ministère des Transports n’a pas d’expérience dans ce domaine.

Le député progressiste-conservateur de la circonscription de Nipissing, Vic Fedeli, n’était pas disponible pour une entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique provinciale