•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pères détenus offrent l'heure du conte à leurs enfants

Une enseigne sur le grillage du centre correctionnel de Saskatoon enneigé.

Des pères détenus au centre correctionnel de Saskatoon peuvent offrir à leurs enfants un DVD où ils apparaissent leur lisant une histoire.

Photo : CBC / Trevor Bothorel

Solveig McClure Poirier

Les pères détenus au Centre correctionnel de Saskatoon peuvent désormais lire à leurs enfants une histoire avant qu'ils aillent au lit grâce à une initiative du Storybook Dads program.

Un DVD avec l'enregistrement de leur père leur lisant une histoire, un pyjama et un sac à dos, c’est ce que le programme, rendu possible par le service de justice réparatrice du diocèse catholique romain de Saskatoon et le centre correctionnel de la ville, offre aux enfants dont les pères sont détenus.

La coordonnatrice culturelle de la prison, Diann Block, s’est inspirée d’un programme semblable au Royaume-Uni pour offrir aux pères et à leurs enfants cette occasion qui permet d’assurer un lien familial malgré la détention.

Quand ils sortiront, les enfants vivront avec leur père une situation qu’ils n’auraient pas connue auparavant, affirme-t-elle.

Tim Yaworski, un bénévole du diocèse de Saskatoon, se charge d’enregistrer les histoires et de les mettre sur DVD. Après avoir hésité lorsqu’on lui a proposé de participer au programme, il est heureux de l'avoir fait : Voir les pères tendre la main à leurs enfants est vraiment inestimable. Il ajoute qu'il est très émouvant de pouvoir participer à un tel projet.

Un père est venu vers moi et m’a dit que sa fille regardait la vidéo tous les jours : "Elle pense que je suis une vedette de cinéma maintenant!"[a-t-il ajouté]!" , raconte Tim Yaworski.

Tous les détenus qui ont des enfants peuvent demander de participer au programme. La prison de Saskatoon permet également aux pères d’écrire leurs propres contes pour leurs enfants. Si certains pères ont des difficultés de lecture, Tim Yaworski travaille avec eux en leur offrant tout l’encadrement nécessaire pour qu’ils puissent offrir, eux aussi, ce cadeau significatif.

Il a été prouvé que, si les hommes détenus peuvent garder le contact avec leur famille, il y a moins de récidives , conclut Diann Block.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !