•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de motoneige : un corps retrouvé au Lac-Saint-Jean

Des plongeurs ramènent leur embarcation sur la rive.

Trois équipes de plongeurs de la SQ participent aux recherches.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Mireille Chayer

Les plongeurs de la Sûreté du Québec ont retrouvé un corps dans les eaux glaciales de la rivière La Grande Décharge à Saint-Henri-de-Taillon, au Lac-Saint-Jean, vendredi midi.

Le porte-parole de la SQ, Hugues Beaulieu, a indiqué que les équipes l’ont retrouvé à plus de deux kilomètres du point initial des recherches.

Les recherches sont en cours depuis mardi dans le secteur. Trois équipes de plongeurs, épaulées par un hélicoptère de la Sûreté du Québec, sont à pied d'œuvre et poursuivent leur travail.

Vous voyez la distance de deux kilomètres, la zone de recherche est extrêmement grande.

Hugues Beaulieu, porte-parole, Sûreté du Québec

Les conditions sont optimales pour les plongeurs, qui croient pouvoir retrouver d'autres victimes en intensifiant leurs efforts. Le lieu où a été retrouvé le premier corps sera ratissé au peigne fin, et la SQ assure qu'elle ne négligera aucun autre secteur.

Mise au point : Dans une version précédente de ce texte, nous avons identifié par erreur le motoneigiste retrouvé dans la rivière Grande-Décharge. L'information émanait de sources proches de la famille en France, mais elle n'avait pas été confirmée par la Sûreté du Québec.

Un hélicoptère de la SQ.

Un hélicoptère de la Sûreté du Québec est utilisé pour les recherches.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Les familles des disparus, tous des touristes français, conservaient encore un mince espoir de revoir leurs proches vivants, mais cette macabre découverte laisse présager le pire quant au sort des autres personnes qui manquent à l’appel.

Le consul général de France, Frédéric Sanchez, a précisé que les autorités faisaient le point régulièrement avec les familles des victimes qui vivent des heures d’angoisse.

On est tous attristés par cette situation et on sait que c’est important pour les familles de retrouver leurs proches.

Frédéric Sanchez, consul général de France

Jeudi, les plongeurs avaient remonté à la surface des effets personnels, notamment des vêtements, appartenant aux disparus. Ils ont également localisé au fond de l'eau six des sept motoneiges.

Frédéric Sanchez, Andrée Laforest et Hugues Beaulieu.

Le consul général de France, Frédéric Sanchez, la ministre Andrée Laforest et le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu.

Photo : Radio-Canada

Québec lance un appel à la prudence

La ministre Andrée Laforest a pris la parole vendredi en fin d’après-midi pour rappeler aux motoneigistes l’importance de circuler dans les endroits appropriés et sécuritaires.

Prenez les sentiers balisés, a-t-elle insisté.

Elle n’a pas dévoilé de détails concernant les circonstances de l’accident de mardi. Elle a mentionné que le gouvernement du Québec continuait de collaborer étroitement avec les autorités françaises.

Enquête du coroner

Le Bureau du coroner a indiqué que c’est une avocate de Saint-Félicien, Jessica Tremblay, qui est chargée de l’enquête suite à la mort du guide québécois Benoit Lespérance et d’un des touristes français.

Le corps repêché vendredi ne pourra pas être rapatrié immédiatement en France. La responsable des communications au Bureau du coroner, Dominique D'Anjou, explique que différentes analyses doivent être réalisées auparavant pour connaître les causes exactes du décès.

Le BST quitte les lieux

Les deux enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), qui avaient été dépêchés à Saint-Henri-de-Taillon dans la foulée de l'écrasement d'un hélicoptère de la Sûreté du Québec, ont quitté l'endroit.

La carcasse de l’hélicoptère n'est plus sur place non plus. Elle a été transportée à Québec où elle pourra faire l'objet d'analyses supplémentaires.

La carcasse de l'hélicoptère sur le lac Saint-Jean.

L'hélicoptère s'est écrasé pendant les recherches mercredi.

Photo : Bureau de la sécurité des Transports

Pour l'instant, les enquêteurs du BST se gardent bien d'émettre des hypothèses par rapport aux causes possibles de l'écrasement de l'appareil qui s’est produit mercredi après-midi. L'hélicoptère a subi des dommages importants, mais il ne s'est pas enflammé. Le pilote a survécu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Sauvetage