•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary, 36e ville amie des abeilles au Canada

Une abeille s'approche d'une fleur.

Calgary est la troisième ville albertaine à avoir été déclarée « Ville amie des abeilles ».

Photo : Associated Press / Patrick Pleul

Radio-Canada

L’organisme Bee City Canada, qui encourage les municipalités à agir pour protéger les pollinisateurs, récompense la Ville de Calgary pour avoir respecté son engagement de favoriser la biodiversité.

Ce prix vient saluer, entre autres, la reconnaissance, par la Ville, du lien entre le bien-être de la communauté et la biodiversité, comme cela a été défini dans son Plan décennal pour la biodiversité, mis en place en 2014. Une vraie fierté pour la conseillère municipale Druh Farrell, qui a eu l’idée s’engager dans cette voie. Selon elle, si Calgary s'est distinguée, c'est parce que les différents départements ont su coopérer et travailler à améliorer les espaces propices à être des habitats pour les abeilles et les autres pollinisateurs, notamment dans le secteur de Bow Bottom TrailーCanyon Meadows DriveーMacleod Trail, au sud du lac Bonaventure.

La Ville a mis en place des espaces sur lesquels les plantes natives et les fleurs sauvages avaient poussé, ce qui a permis d'attirer les abeilles et nécessité un minimum de maintenance de la part de ses services. En outre, de nombreuses boîtes à abeilles ont été placées à divers endroits afin que les insectes aient des endroits sûrs où se reposer.

Les habitants peuvent participer

La Ville cherche également à essayer faire revenir des espaces à l'état naturel en retirant les herbes non natives et en les remplaçant par de la flore locale. La prochaine étape consiste à sensibiliser davantage le public aux gestes qu'on peut faire pour attirer et protéger les pollinisateurs.

Une femme montre une aire aménagée avec des plantes, des graviers et un abri pour les abeilles.

Des aires avec des plantes natives de l'Alberta et des boîtes à abeilles ont été aménagées à Calgary dans un but de préservation des pollinisateurs.

Photo : Radio-Canada

Selon Druh Farrell, la première étape est assez simple : Si on plante une fleur, les abeilles viendront! Elle a elle-même tenté l’expérience dans son jardin en plantant différents types de fleurs l’année dernière et a tout de suite remarqué que plusieurs types d’abeilles s'étaient présentés.

Si les Calgariens n’ont pas la possibilité de s’improviser jardiniers, elle estime qu’ils peuvent aider autrement, par exemple en plaçant une coupelle d’eau sucrée dehors. Les abeilles peuvent avoir soif et se fatiguer. En buvant de l’eau sucrée, elles vont récupérer de l’énergie et pouvoir continuer à voler, affirme-t-elle.

Dans le processus d'accréditation comme ville amie des amis, Calgary s’est aussi engagée à organiser trois manifestations à caractère pédagogique annuellement. Elle collaborera aussi avec deux universités de la ville sur un programme de recherche pour les habitats.

Airdrie et Chestermere sont les deux autres villes albertaines qui font partie du cercle fermé des villes amies des abeilles.

Avec les informations de Scott Dippel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Protection des espèces