•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens s'expriment sur l'avenir du futur quartier Namur-Hippodrome

Sept personnes sont autour d'une table dans une salle de conférence et l'une d'entre elles parle de son idée pour créer un quartier innovant.

Des citoyens de Montréal étaient invités à réfléchir à ce à quoi devrait ressembler le futur quartier Namur-Hippodrome qui remplacera entre autres l'ancien hippodrome Blue Bonnets.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Radio-Canada

Plus de 150 personnes ont participé, jeudi, à un forum sur le quartier qui remplacera l'hippodrome Blue Bonnets. Pour l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) qui organisait l'événement, celui-ci avait autant comme but d'informer que d'écouter les citoyens.

Un texte de Rémi Authier

Grâce à des conférences et des ateliers créatifs, les participants ont réfléchi aux priorités qui doivent guider le développement du quartier de 75 hectares qui borde les autoroutes 15 et 40.

Comme l'explique la présidente de l'OCPM Dominique Olivier, la notion d'écoquartier a été grandement discutée et des exemples du genre ont été présentés aux participants. Cela leur permet de comprendre ce qu'il est possible de faire compte tenu des objectifs, mais aussi des contraintes auxquelles est soumise la Ville de Montréal.

On a entendu les gens faire des plaidoyers pour que le nouveau quartier se fasse d'abord et avant tout pour les gens qui sont déjà là, qui n'ont peut-être pas de logements, qui sont déplacés, qu'il y ait une certaine mixité sociale.

Dominique Olivier, présidente de l'Office de consultation publique de Montréal

La question des logements abordables est également au cœur de discussions sur le futur quartier qui doit comprendre 6000 nouveaux logements. Des organismes communautaires ont demandé à la mairesse de Montréal Valérie Plante de construire 2500 logements sociaux dans ce quartier.

Comme le souligne la coordonnatrice par intérim de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges, Jennifer Auchinleck, 4235 ménages de ce quartier consacrent 80 % de leurs revenus à leur loyer. Le nouveau développement envisagé par l'administration de Valérie Plante est donc une source d'enthousiasme et d'espoir, ajoute la coordonnatrice.

Une femme habillée d'une veste verte et portant un foulard est debout devant une pancarte présentant les grands principes de développements du futur quartier Namur-Hippodrome prônés par son organisme.

La coordonnatrice par intérim de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges, Jennifer Auchinleck, souligne que cela fait près de 30 ans que son organisme travaille sur le projet de développement de l'ancien hippodrome.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

L'administration municipale n'a pas indiqué combien de logements sociaux et abordables seraient construits dans le quartier Namur-Hippodrome. Jennifer Auchinleck dit toutefois que la Ville a indiqué qu'elle n'allait pas s'en tenir à seulement appliquer le nouveau règlement municipal qui prévoit un certain pourcentage de logements sociaux, de logements abordables et de logements familiaux.

Toute la vision environnementale et écologique, ça rejoint beaucoup la vision qu'on a. Il y a beaucoup d'arrimages entre ce que la Ville a annoncé jusqu'à date et ce qu'on a eu dans nos réflexions. Ça, c'est très positif.

Jennifer Auchinleck, coordonnatrice par intérim de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges

Contrairement à d'autres projets immobiliers, c'est la Ville de Montréal qui est propriétaire du terrain, ce qui lui donne le contrôle sur le projet de développement. La mairesse a déjà indiqué qu'elle voulait un quartier mixte, carboneutre et intégré au réseau de transport pour favoriser la mobilité active.

Les citoyens qui voudraient faire connaître leur point de vue sur le développement du futur quartier ont jusqu'au 6 février pour s'inscrire auprès de l'OCPM. Deux séances d'auditions de ces opinions auront ensuite lieu le 13 et le 17 février. L'OCPM invite aussi la population à prendre part à un sondage qui est disponible en ligne jusqu'au 16 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Urbanisme