•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Toronto FC fait le plein de jeunes talents locaux

Jahkeele Marshall-Rutty court après un ballon dans l'uniforme du Toronto FC II, la deuxième équipe de l'organisation torontoise.

L'Ontarien Jahkeele Marshall-Rutty est le plus jeune joueur de l'histoire du Toronto FC à signer un contrat professionnel avec la première équipe.

Photo : La Presse canadienne / Lucas Kschischang

Raphaël Guillemette

Le Toronto FC espère avoir déniché plus d'une pépite dans sa cour. L'équipe a mis sous contrat, ces derniers jours, trois jeunes talents de la grande région de Toronto, dont le cadet est âgé de 15 ans.

Le directeur général Ali Curtis sait que le talent n'a pas d'âge. Jahkeele Marshall-Rutty en est la preuve. C'est pour cette raison qu'il s'entraîne avec les ténors de la première équipe en Floride alors que les Reds y ont entament leur préparation pour la nouvelle saison.

Le natif de Brampton a écrit une nouvelle page d'histoire, mercredi, en devenant le plus jeune joueur du Toronto FC à signer un contrat avec la première équipe.

Une fiche signalétique qui mentionne que le joueur est le 22e issu de l'académie du Toronto FC, qu'il a fréquentée pendant 4 ans avant d'accéder à l'équipe.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

L'attaquant de 15 ans est évidemment plein de promesses, mais il n'est pas près de fouler les pelouses de la Major League Soccer en saison régulière pour autant. L'équipe prône la patience dans son cas.

Nous voulions l’intégrer au groupe de la première équipe, bien l’entourer. Nous y allons un jour à la fois, a précisé Ali Curtis lors d'un entretien téléphonique.

C'est un joueur spécial. C'est le meilleur joueur de son groupe d'âge au Canada et aux États-Unis. Nous pensons qu'il pourra un jour évoluer au sein de notre première équipe.

Prédire l'avenir

Jahkeele Marshall-Rutty présente son maillot de la première équipe du Toronto FC aux photographes lors d'une conférence de presse.

L'Ontarien de 15 ans a fait parler de lui en disputant un fort match contre le Chivas de Guadalajara en finale de la Coupe Génération adidas en avril 2019.

Photo : La Presse canadienne / Shane Wright

Le grand patron du Toronto FC a une certaine expérience avec de jeunes espoirs comme Marshall-Rutty, Jayden Nelson (17 ans) et Rocco Romeo (19 ans), qu'il a aussi mis sous contrat cette semaine. En 2015, alors qu'il travaillait avec les Red Bulls de New York, il avait fait signer un premier contrat à l'Américain Tyler Adams, qui avait aussi 15 ans à l'époque.

Il est devenu un joueur étoile dans la Major League Soccer et il joue aujourd’hui en Bundesliga, l’une des meilleures ligues au monde, précise Curtis. Il suffit d'être patient, dit-il, d'avoir une approche mesurée et méticuleuse quant à leur développement.

Curtis ne voit pas l’utilité de brûler les étapes dans le développement des jeunes étoiles. Nous sommes une organisation qui a pris racine dans la grande région de Toronto [...] c’est important de bien se porter pour avoir un réel impact dans notre cour, renchérit-il.

Quand j’ai commencé ici, j’ai été surpris par la quantité et la qualité de joueurs qu’on retrouve dans la grande région de Toronto.

Ali Curtis, directeur général du Toronto FC

Adams, qui a maintenant 20 ans, défend les couleurs du RB Leipzig. Il avait été vendu à l'équipe allemande pour près de 4 millions de dollars canadiens l'hiver dernier. À la revente de ses services, l'équipe new-yorkaise devrait aussi toucher le tiers du montant de transfert.

Mais la revente des jeunes espoirs de la sélection canadienne qui appartiennent désormais au TFC n'intéresse pas Ali Curtis.

Ce sont des joueurs de grands talents et d'ici. Nous voulons les aider à atteindre leur plein potentiel pour qu'ils puissent contribuer aux succès de notre équipe à Toronto, mais aussi d'Équipe Canada.

Le Canada accueillera quelques matchs de la Coupe du monde 2026, qui est organisée en parallèle avec les États-Unis et le Mexique. Les représentants de l'unifolié ne sont pas assurés d'une place pour ce grand rendez-vous du soccer, mais Marshall-Rutty, Nelson et Romeo pourraient bien s'amener en renfort si le plan des Reds leur réussit.

Ali Curtis s'adresse aux membres de la presse à la fin de la saison du Toronto FC. Il parle au micro.

Le Toronto FC n'existait pas lorsque le directeur général actuel de la formation, Ali Curtis, évoluait dans la MLS au début des années 2000.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Un scénario inimaginable en 2004

Jahkeele Marshall-Rutty est né en juin 2004, quelques mois après que l’homme, qui a fait de lui le plus jeune joueur de l’histoire du Toronto FC, ait accroché ses crampons.

Après une brillante carrière dans les rangs universitaires américains avec l'Université Duke, Curtis a disputé un total de 28 parties en près de trois saisons dans la MLS.

J’ai 41 ans aujourd’hui. Le soccer n'a plus rien à voir avec ce que c'était au début des années 2000. Les équipes sont bien en place. La ligue a énormément grandi au cours des 25 dernières années, concède-t-il.

Le grand patron du TFC n'aurait pas rêvé de signer un premier contrat avec une équipe professionnelle avant de quitter les bancs d'école parce que la réalité n'était pas la même. Les installations ont poussé ici et là. En fait, elles existent. Ce qui n'était pas le cas à l'époque, témoigne-t-il.

Imaginez, il n'y avait pas le moindre de stade dédié uniquement au soccer professionnel en Amérique du Nord quand j'avais 18 ans. Le Toronto FC n'existait pas encore!

Ali Curtis, directeur général du Toronto FC

Le Toronto FC se dit désormais beaucoup mieux outillé pour aider des athlètes encore très jeunes à progresser. L’objectif de la dernière saison pour Jahkeele Marshall-Rutty, malgré un temps de jeu très limité, était de lui offrir un avant-goût du niveau professionnel.

L'attaquant de 15 ans n'est pas le seul à profiter d'un tel traitement, bien que son jeune âge détonne. Le Toronto FC compte 25 joueurs à son camp d'entraînement en Floride. Huit d'entre eux sont âgés de 20 ans ou moins. et, de ce nombre, six sont originaires de l'Ontario.

L'équipe sera de retour dans la Ville Reine mercredi prochain, puis prendra la route de Los Angeles le 5 février pour y parfaire sa préparation. Le TFC disputera cinq parties préparatoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Soccer