•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sentiers de motoneige fermés à défaut d’ententes de responsabilité

Un motoneigiste sur un sentier boisé.

Certains sentiers de motoneige sont fermés en Ontario cette saison en l’absence d’ententes pour des droits de passage.

Photo : Photo : CUPR

Francis Bouchard

Des dizaines de kilomètres de sentiers de motoneige sont fermés à divers endroits en Ontario cette saison en l’absence d’ententes pour des droits de passage entre des associations de clubs de motoneige et des propriétaires de terrains.

Le sentier populaire menant au canyon Abitibi, au nord de Smooth Rock Falls, est inaccessible.

L’Association de motoneige Corridor du Nord négocie toujours une nouvelle entente avec Ontario Power Generation (OPG) afin de renouveler un droit de passage sur le barrage hydroélectrique de la société.

L’organisme veut limiter sa responsabilité civile seulement à la saison de motoneige, de décembre à avril, plutôt qu’à longueur d’année.

Pour ces mêmes raisons, le président de l’association Sudbury Trail Plan, Murray Baker, souligne qu’une quarantaine de kilomètres de sentiers sont fermés dans son district et que d'autres sont à risque.

Malheureusement, certains de ces sentiers sont en plein centre du district, ce qui crée des problèmes pour se rendre d’un endroit à un autre.

Murray Baker, président de l'association Sudbury Trail Plan

Selon M. Baker, les dirigeants des clubs de motoneige sont davantage préoccupés des risques qu’ils peuvent encourir avec ces ententes de droit de passage.

La Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario a demandé à ses clubs et associations de revoir leurs ententes au niveau de la responsabilité afin de protéger les bénévoles.

Deux motoneigistes qui se préparent à couper un arbre avec une scie à chaîne.

Les bénévoles entretiennent des centaines de kilomètres de pistes de motoneige qui sont parfois obstruées par des arbres et des branches.

Photo : Atikokan SnoHo Snowmobile Club

Dans certains cas, M. Baker souligne que ceux-ci n’étaient pas prêts à satisfaire certaines demandes.

Mais, il ajoute que des ententes ont été conclues avec certains propriétaires et il a bon espoir qu’il y en aura d’autres.

Des négociations se poursuivent avec des compagnies minières et des entreprises de distribution d’électricité, notamment.

Nous continuons de négocier et de tenter de trouver une solution qui répond aux deux parties, affirme-t-il.

Le premier vice-président de la Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario, Patrice Dubreuil, souligne que les associations doivent aussi conclure des ententes de droit de passage avec des compagnies ferroviaires ou le ministère des Transports de l’Ontario.

Un homme qui tient un téléphone.

Patrice Dubreuil, premier vice-président de la Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Il souligne qu'il y a eu des poursuites contre des organismes du milieu de la motoneige pour des accidents survenus à l'extérieur de la saison.

On a déjà été en cour. S’il arrive un accident durant les mois d’été avec un VTT ou une motocyclette ou une voiture en traversant un chemin de fer et que cet endroit-là a un droit de passage par la fédération, celle-ci se fait automatiquement nommer dans la poursuite contre les propriétaires du terrain, souligne-t-il.

Selon M. Dubreuil, la Fédération a demandé au gouvernement de s’impliquer puisque certains corridors utilisés pour les sentiers sont la propriété du gouvernement, comme le réseau électrique d'Hydro One.

La Fédération rappelle notamment l’importance économique de la motoneige dans la province.

La situation est encore plus sérieuse pour les sentiers de motoneige dans l’Est ontarien et le Sud de la province, qui empruntent davantage de terrains privés.

Si on perd l’interconnectivité entre chacun des sentiers, c’est possible qu’on doive fermer des clubs ou leur dire qu’ils vont devoir s’amalgamer avec leur voisin, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Motoneige