•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CCN présente un échéancier pour le développement des plaines LeBreton

Une maquette

Le nouveau plan directeur des plaines LeBreton prévoit des espaces résidentiels appuyés par des lieux de commerce de détail.

Photo : Commission de la capitale nationale

Mama Afou

Une première pelletée de terre pourrait se faire dès 2021 sur les plaines LeBreton, selon l'échéancier présenté jeudi par la Commission de la capitale nationale (CCN).

La CCN a aussi approuvé à l’unanimité le nouveau plan directeur préliminaire du projet Bâtir LeBreton dévoilé l'automne dernier, lors d’une séance publique du conseil d’administration.

Dans quelques semaines, un processus de soumissions sera lancé pour une partie du secteur de la rue Albert, à l’angle nord-est des rues Albert et Booth, où doit se trouver la bibliothèque, des logements, des bureaux et des services.

À la fin de 2020, la CCN prévoit d’enclencher un autre appel de propositions pour l’aménagement d’une autre parcelle des plaines.

On espère commencer l’année prochaine, ça va être l’année où on va voir des progrès sur le site

Tobi Nussbaum, premier dirigeant de la CCN

Mais avant d’en arriver là, des consultations auront lieu au courant de l’été entre la Ville d’Ottawa et la CCN afin d’arriver à un processus d’approbation pour le plan secondaire d’urbanisme.

Il y a des possibilités que la Ville demande des changements, explique M. Nussbaum. En octobre, on va avoir un plan final qui va incorporer les changements que la Ville va peut-être demander.

Le plan directeur définitif sera soumis à l’approbation du conseil d'administration de la CCN à l’automne 2020.

Selon la CCN, les travaux de construction aux plaines LeBreton devraient se poursuivre pendant près de 30 ans.

Un développement à échelle humaine

Contrairement à l'ancien plan de développement des plaines LeBreton, le nouveau plan directeur du projet Bâtir LeBreton mise sur un développement à échelle humaine, selon un porte-parole de la CCN.

On prévoit de valoriser les plaines en quatre secteurs distincts : le secteur des aqueducs, le secteur des plaines, le secteur de la rue Albert et le secteur des parcs. Ces secteurs seront aménagés par étapes.

Une carte montrant les quatre secteurs du plan directeur conceptuel

Le plan directeur conceptuel prévoit quatre secteurs distincts pour le développement des Plaines LeBreton.

Photo : Commission de la capitale nationale

Le futur plan mise sur le développement d’espaces culturels, de logement abordable, de commerces de proximité, de bureaux et des pistes pour piétons et cyclistes.

En ce qui concerne un futur aréna, la CCN explique qu’il n’y a pas eu de discussions avec les Sénateurs d’Ottawa, mais un espace entre les stations du train léger Pimisi et Bayview sera laissé vacant sur la rue Albert pour accueillir un éventuel centre d'événements majeurs.

On garde un espace là, c’est ciblé entre les deux stations du train léger [...]. Le plan pour le développement des plaines LeBreton, c’est de 20 à 30 ans et c’est certain qu’on voudrait un centre et on reste flexible, indique Marc Seaman, président de la CCN.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale