•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaétan Cousineau quitte la barre du Mouvement Action Chômage Pabok

Gaétan Cousineau lors d'un point de presse.

Gaétan Cousineau quitte la barre du Mouvement Action Chômage Pabok.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Le fondateur du Mouvement Action Chômage Pabok tire sa révérence. Il sera remplacé par Nadia Mongeon.

Avant de prendre sa retraite, Gaétan Cousineau souhaitait que la relève soit assurée afin d'éviter la fermeture de l'organisme de défense des chômeurs qu'il a fondé il y a 30 ans.

L'intérêt démontré par Nadia Mongeon est donc arrivé à point.

Dans le passé, moi-même j'ai eu du chômage et je sais que ça peut devenir complexe. Le volet d'aider son prochain, aider les autres, c'est un défi encore plus motivant, affirme la nouvelle coordinatrice de l'organisme.

Nadia Mongeon et Gaétan Cousineau posent pour une photo.

Nadia Mongeon succède à Gaétan Cousineau comme coordinatrice du Mouvement Action Chômage Pabok.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Gaétan Cousineau évalue qu'entre 1990 et 2011, le Mouvement Action Chômage Pabok a permis aux prestataires de la Gaspésie et des Îles-de-de-la-Madeleine de récupérer 5 600 000 dollars en arbitrage.

Faut dire qu'il y a moins de dossiers maintenant, observe M. Cousineau.

À force de faire des séances d'information, les gens sont plus au courant de ce qu'ils peuvent faire et ça évite qu'ils fassent des erreurs et viennent nous voir après coup. Autrefois, on avait 80 à 100 dossiers, aujourd'hui on en a de 40 à 50 par année. Par contre, nos appels étaient de 300 à 400 dans les années 1990-2000, maintenant on est à 1000 et 1200 appels par année parce que Services Canada ne donne pas le service, c'est aussi simple que ça, constate-t-il.

Aujourd'hui âgé de 78 ans, M. Cousineau quitte son poste la tête haute, sachant que le budget de l'organisme passera de 40 000 dollars à 80 000 dollars dès cette année, puisque Québec a décidé de bonifier l'aide versée aux organismes de défense des chômeurs.

On va pouvoir utiliser ça pour être plus vu et plus entendu. On veut vraiment aller chercher une plus grande portion de notre territoire, la desservir et s'assurer que les gens nous connaissent, indique Mme Mongeon.

L'organisme prévoit notamment ouvrir un nouveau bureau au centre-ville de Chandler.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !