•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants s'affrontent aux Olympiades de la formation professionnelle

Deux jeunes hommes portant des casques de construction construisent un mur dans un atelier de formation professionnelle.

Des étudiants en charpenterie-menuiserie en pleine épreuve.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Alexia Martel-Desjardins

Des étudiants du Centre de formation professionnelle (CFP) Polymétier à Rouyn-Noranda participent ce jeudi aux Olympiades de la formation professionnelle. Pour cinq des diplômes professionnels enseignés au Centre, des élèves relèvent une épreuve en lien avec leurs apprentissages dans ce domaine.

Les trois finalistes de chaque épreuve se rendront à Val-d'Or au mois de février pour la remise des médailles. Les médaillés d'or représenteront ensuite la région lors d'une compétition provinciale qui aura lieu à Québec au mois de mai.

Liane Fournier, étudiante en coiffure depuis près de six mois, hésitait à participer à la compétition, mais elle a décidé d'y prendre part pour se mettre au défi.

Une étudiante pratique une coupe de cheveux sur une marotte.

Liane Fournier espère réussir à se tailler une place à la finale provinciale à Québec.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

J'ai tout le temps aimé ça la coiffure, ma mère est coiffeuse, dit-elle. Je me suis dit "Je vais l'essayer, et puis si je suis capable de me rendre à Québec, ce serait une fierté pour moi et surtout pour ma mère.

Il y en a qui se disent "Ah, je ne suis pas capable de me rendre là", mais si tu essaies et tu fais les efforts, tu vas être capable et tu vas te rendre.

Liane Fournier

Les étudiants en coiffure ont quatre heures et demie pour compléter une coiffure stylisée incluant trois couleurs. Pendant ce temps, en charpenterie-menuiserie, les étudiants doivent ériger un module de deux murs extérieurs avec un mur intérieur en environ six heures.

Étienne Lacombe, enseignant en charpenterie-menuiserie, se réjouit que les étudiants puissent participer à un tel événement.

C'est une belle expérience pour eux. Ils ont le goût de se dépasser un peu, dit-il. Ça change des cours normaux et puis on a bien hâte après ça, d'aller avec le vainqueur à Québec pour la compétition provinciale. Ça rajoute un petit stress et une expérience de plus.

L'enseignante en coiffure Louise Bégin abonde dans le même sens. Le vouloir d'aller à Québec dans les compétitions, parce que c'est un dépassement de soi, et puis c'est une grande valorisation, entre autres, et ils vont chercher aussi beaucoup d'expérience quand ils font ça, énormément d'expérience, souligne-t-elle.

Une femme sourit à la caméra dans une classe où des étudiantes pratiquent la coiffure.

Louise Bégin, enseignante en coiffure au Centre Polymétier de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Valérie Martinez, responsable de la promotion au Centre Polymétier, estime que les Olympiades mettent en valeur les formations professionnelles. Elles jouent un rôle clé dans le contexte actuel de pénurie de main-d'oeuvre spécialisée.

En un an, un an et demi, on a vraiment des bonnes bases pour partir et commencer dans un métier, et justement, envoyer les étudiants dans les industries qui sont en manque de main-d'oeuvre, souligne-t-elle

Des épreuves ont également lieu pour les diplômes en électricité, électromécanique de système automatisé, esthétique et comptabilité. D'autres compétitions auront lieu jusqu'au 4 février dans les trois autres centres professionnels de la région, soit aux CFP de Val-d'Or, Harricana et du Lac-Abitibi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Éducation