•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : mieux vaut se laver les mains que porter un masque, disent les experts

Une femme portant un masque dans la rue.

Un masque chirurgical comme celui-ci ne vous protégera pas bien contre le coronavirus, selon nombre d'experts.

Photo : Associated Press / Marco Ugarte

Michel Bolduc
Marguerite Gallorini

« Comme microbiologiste, je ne porterais pas de masque », affirme le Dr Marc Desjardins, alors que le coronavirus se propage en Chine et ailleurs dans le monde.

Pour l'instant, aucun cas d'infection n'a été confirmé au Canada.

Toutefois, le port du masque de type chirurgical est de plus en plus répandu en Asie et les ventes de masques sont en hausse dans la région de Vancouver depuis qu'un cas d'infection a été recensé dans l'État de Washington, voisin de la Colombie-Britannique.

Le Dr Desjardins met pour sa part en doute « l'efficacité » du masque de tissu, qui sert à « protéger les personnes autour de nous » à l'urgence, par exemple, si un individu est infecté par un virus. Ce genre de masque aide à empêcher la projection de gouttelettes.

Toutefois, si le but est de se protéger soi-même, c'est une tout autre question, note le professeur de l'Université d'Ottawa.

[Le masque] ne protège pas les yeux, la muqueuse, les mains. Ça peut donner un faux sens de sécurité.

Marc Desjardins, microbiologiste

Même son de cloche de la part de la spécialiste des maladies infectieuses Susy Hota, de l'Université de Toronto. Il n'y a pas lieu de se balader dans la rue [au Canada] avec un masque. Ça rend les gens nerveux [autour de vous] et rien ne prouve que ça vous protège.

Susy Hotta en entrevue.

Les Canadiens n'ont pas à porter un masque pour se protéger contre le coronavirus, selon la spécialiste en maladies infectieuses Susy Hota.

Photo : Radio-Canada

Le masque de type respirateur N95, qui est utilisé par les travailleurs de la santé, est « très efficace », mais « après 20 à 30 minutes, il devient inconfortable », souligne le microbiologiste-infectiologue Yves Longtin, de l'Hôpital général juif de Montréal.

Par ailleurs, il ne protège pas les yeux, notamment, et doit être bien ajusté à la personne qui le porte, ajoute le Dr Desjardins. Le respirateur que vous achetez au Rona ou au Home Depot n'est pas nécessairement efficace pour vous.

Pire que rien du tout?

Le port d'un masque peut même devenir un facteur de « risque », selon le Dr Longtin.

Il explique que la personne qui le porte aura tendance à le « repositionner » et à toucher possiblement à son visage, ce qui peut contribuer à la propagation des virus.

Ça plaît à l'esprit, mais il n'y a pas d'évidence que [le masque chirurgical] protège, affirme le Dr Longtin.

L'efficacité d'un masque diminue par ailleurs avec le temps, note l'infectiologue Neil Rau, des services de santé de Halton.

Se laver les mains

La meilleure défense contre le coronavirus demeure de se laver souvent les mains, selon les experts.

Les mains sont parmi les meilleures armes biologiques pour transmettre des maladies infectieuses comme la grippe ou le coronavirus, affirme le Dr Desjardins.

Il faut aussi éviter le plus possible de toucher nos yeux, notre nez ou notre bouche, qui sont des portes d'entrée pour les microbes : On le fait souvent de façon inconsciente.

Le Dr Desjardins recommande à toute personne ayant des symptômes d'infection comme la fièvre et ayant voyagé dans une zone à risque de rester à la maison et d'appeler son médecin, pour éviter de propager le virus dans la communauté.

Il n'y a pas raison de paniquer ici, au Canada. Il y a très peu de probabilités que nous ayons une éclosion de la même envergure que celle qu'on a vue en Chine. Le Dr Desjardins cite notamment les leçons tirées de la crise du SRAS en 2003.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Santé publique