•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan resserre la surveillance des pipelines sur son territoire

Des tuyaux sont en train d'être mis en terre lors de la construction d'un pipeline.

Les pipelines en Saskatchewan seront dorénavant répertoriés dans un registre en ligne.

Photo : Twitter @TransMtn

Samuel Desbiens

Le gouvernement de la Saskatchewan apporte des modifications à sa loi sur les pipelines afin d’accroître la surveillance des oléoducs et des gazoducs de son territoire. Ces derniers seront notamment répertoriés dans un registre électronique afin d’assurer un suivi plus rigoureux des projets, assure la ministre de l’Énergie et des Ressources, Bronwyn Eyre.

C’est l’aboutissement de plusieurs années de travail pour veiller à ce que l’environnement et les Saskatchewanais soient protégés selon les plus hauts standards, indique dans une entrevue téléphonique Bronwyn Eyre, tout en précisant que la province est la première au pays à se doter d’un tel registre électronique.

Ce dernier permettra notamment d’examiner environ 80 000 infrastructures à travers la province au cours des 4 prochaines années et de procéder à un examen plus approfondi des infrastructures où un risque potentiel pour l’environnement est détecté, comme les conduites qui se trouvent près des voies navigables.

Bronwyn Eyre précise qu’il n’aurait pas été possible de surveiller autant d’infrastructures sans un système informatisé.

Le système électronique devrait également réduire le temps d’attente pour approuver les projets de pipeline de routine, selon la province.

Bronwyn Eyre s'adresse aux journalistes.

La ministre de l'Énergie et des Ressources de la Saskatchewan, Bronwyn Eyre, affirme que toutes les recommandations de la vérificatrice provinciale se trouvent dans la nouvelle version de la loi sur les pipelines.

Photo : Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan ne s’était quant à lui pas opposé à ce que des mesures semblables soient instaurées lorsque les modifications avaient été présentées à l’Assemblée législative.

L’opposition officielle avait cependant demandé que les communautés autochtones soient informées du projet, précise un porte-parole du NPD par courriel.

Consultations menées

La ministre provinciale de l’Énergie et des Ressources ajoute que les acteurs de l’industrie gazière et pétrolière ont été informés tout au long du processus de modernisation de la loi.

On a fait des formations, des sessions d’information en ligne et on a partagé beaucoup de matériel [avec les industries] pour qu’ils comprennent les changements [apportées à la loi], affirme-t-elle.

Bronwyn Eyre est aussi d’avis que les modifications apportées sont bien reçues par les intervenants du secteur énergétique en Saskatchewan.

Pour sa part, la compagnie pétrolière Husky Energy, responsable d’un déversement de 225 000 litres de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord près de Maidstone en 2016, souhaite prendre du temps pour examiner les nouvelles règles. Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, la société précise soutenir les mesures qui améliorent la sécurité des pipelines de la province.

Vue aérienne de la rivière Saskatchewan Nord après un déversement de pétrole

La compagnie Husky Energy a été condamnée en juin 2019 à payer 3,8 M$ pour le déversement de pétrole qui s'est produit en juillet 2016 près de Maidstone.

Photo : Gouvernement de la Saskatchewan

Recommandations de la vérificatrice provinciale

En modernisant la loi sur les pipelines en Saskatchewan, le gouvernement espère répondre aux nombreuses recommandations de la vérificatrice provinciale Judy Ferguson, qui, en 2012, avait exhorté le gouvernement à en faire plus pour améliorer la sécurité des pipelines en Saskatchewan.

Elle avait, entre autres, découvert que la province n’avait pas de méthodes adéquates pour les surveiller.

Judy Ferguson était aussi revenue à la charge après le déversement de Husky Energy en affirmant que la province n’avait toujours pas instauré cinq des sept recommandations qu’elle avait formulées en 2012.

La vérificatrice provinciale Judy Ferguson

La vérificatrice provinciale, Judy Ferguson.

Photo : CBC / Stefani Langenegger

C’était important pour nous [de respecter les recommandations de la vérificatrice provinciale]. Notre gouvernement avait promis en 2017 que nous allions renforcer la sécurité des pipelines en Saskatchewan et nous sommes conformes à toutes les recommandations [de la vérificatrice provinciale], conclut Bronwyn Eyre.

Avec les informations de Grégory Wilson et d’Aimée Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale