•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves font une demande audacieuse à la Société de transport de Trois-Rivières

Les élèves debout à l'hôtel de ville.

Les élèves de l'École primaire d’éducation internationale de Trois-Rivières étaient accompagnés par l'enseignante Caroline McDonald.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Marilyn Marceau

Une dizaine d’élèves de l’École primaire d’éducation internationale de Trois-Rivières ont effectué une sortie bien inhabituelle mercredi soir. Ils sont allés à la séance publique de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) pour demander la gratuité ou, au moins, la réduction des tarifs pour les élèves.

L'objectif premier de notre projet, c’est l’environnement, car on veut développer l’habitude d’utiliser le transport en commun, a expliqué Ève-Marie Cloutier, lors de son intervention devant les membres du conseil d’administration de la STTR.

Les neuf élèves de 6e ont expliqué qu’ils utiliseraient le transport en commun pour aller à la bibliothèque municipale, au musée Pop et à Boréalis, par exemple.

Les élèves, dont un devant un micro, dans une salle de l'hôtel de ville.

Les élèves ont pris la parole tour à tour lors de la séance publique de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR).

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Cela permettrait de réduire les gaz à effet de serre, car si nous prenons un autobus jaune, ça rajoute des gaz à effet de serre tandis que les autobus de ville [font] déjà le trajet, a souligné Benjamin Côté.

Si nous commençons plus jeunes, nous allons déjà être habitués à prendre l’autobus de ville pour le secondaire et pour notre vie adulte, a déclaré Émile Gignac. De plus, ils pourraient influencer leurs parents à l'utiliser, a ajouté Ève-Marie Cloutier.

Le conseiller municipal du district du Carmel, Pierre Montreuil, qui est membre du C.A. de la STTR, trouve que c’est une bonne idée. Il aimerait que la gratuité ou la réduction de tarifs s’appliquent à tous les élèves des écoles primaires de Trois-Rivières.

Le conseil d'administration va étudier la question.

La Société de transport traverse une période difficile, on va passer au travers, on va améliorer le service, mais [ça fait du bien d’entendre] des jeunes de 6e année venir nous dire clairement, en neuf exposés, pourquoi on a besoin du transport collectif et pourquoi c’est pertinent d’utiliser ça, a-t-il déclaré en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Il existe déjà un programme de transport spécial intégré pour les groupes scolaires ou aux autres groupes (10 à 25 personnes) à la STTR, qui permet de payer deux fois moins cher pour le trajet aller-retour (3,50 $ au lieu de 7 $), pour des déplacements en dehors des heures de pointe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale