•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partis d'opposition se rallient pour sauver l'Héritage 1

Point de presse à l'Assemblée nationale.

La solidaire Ruba Ghazal, le porte-parole du comité Sauvons l'Héritage 1, Guillaume Legault, le libéral Gaétan Barrette et le péquiste Martin Ouellet lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale en compagnie de plusieurs citoyens de Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada

Julie Tremblay
Marie-Christine Rioux

Les partis d'opposition joignent leur voix à celle du comité Sauvons l'Héritage 1, afin de sommer le gouvernement de financer la réparation du navire qui effectue la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins.

En point de presse à l'Assemblée nationale, le porte-parole du comité, Guillaume Legault, entouré de la solidaire Ruba Ghazal, du libéral Gaétan Barrette et du péquiste Martin Ouellet, a affirmé que les déboires de la Société des traversiers du Québec (STQ) avec ses dessertes maritimes ne devraient pas compromettre l'avenir de la liaison Trois-Pistoles—Les Escoumins.

On n'a pas à être divisés avec d'autres populations qui sont elles aussi prises au piège. On ne mettra pas Matane en compétition avec Trois-Pistoles et Trois-Pistoles avec Rimouski. C'est pas comme ça que ça marche, le développement régional.

Guillaume Legault, porte-parole du comité Sauvons l'Héritage 1
Le navire à l'embouchure de la rivière des Trois Pistoles.

On ignore toujours si l'Héritage 1 pourra effectuer la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins en 2020. (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le libéral Gaétan Barrette a pour sa part souligné que les administrateurs du navire ont fait leurs devoirs, que le dossier est bien ficelé et sérieux et qu'il ne manque que l'autorisation du ministre des Transports, François Bonnardel.

Est-ce que, quand on est un citoyen des régions, qu'on est moins nombreux, et qu'on est loin des réflecteurs, on a moins de poids auprès du gouvernement de la CAQ?

Gaétan Barrette, député libéral de La Pinède

Cette traversée-là, elle est vitale, vitale pour 2020, mais aussi pour les 10, 15, 20 prochaines années, a ensuite plaidé le député de la circonscription de René-Lévesque, Martin Ouellet.

On comprend bien mal l'hésitation du gouvernement de la CAQ à ne pas vouloir investir. On a un OBNL public qui fonctionne, qui fait ses frais, occupé, avec les gens du milieu, a-t-il ajouté.

La ministre Proulx et le député Tardif interpellés

À l'instar des membres du comité Sauvons l'Héritage 1, la députée Ruba Ghazal a invité la ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, et le député de Rivière-du-Loup, Denis Tardif, à défendre avec plus de vigueur les intérêts des citoyens qu'ils représentent.

C'est bien beau d'avoir un député dans le coin, mais il faudrait aussi que ça donne des résultats, a-t-elle affirmé.

Denis Tardif, candidat de la Coalition avenir Québec.

Les membres du comité Sauvons l'Héritage 1 considère que le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, ne les défend pas suffisamment. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Mme Ghazal en a profité pour dénoncer l'empressement de la CAQ à développer un troisième lien à Québec, alors que les liens maritimes pour traverser d'une rive à l'autre du fleuve dans l'Est-du-Québec connaissent des problèmes majeurs depuis plus d'un an.

Réactions de la ministre Proulx et du député Tardif

Invitée à se prononcer sur la question de l'avenir de l'Héritage 1, la ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, a affirmé que son gouvernement en fait assez dans le dossier.

Je considère qu'on en fait beaucoup, parce que là, mon collègue aux Transports est prêt à revenir sur sa décision en réévaluant le dossier.

Marie-Eve Proulx, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

La ministre ajoute que ses collègues et elle comprennent l'importance du bateau pour le développement économique de la communauté.

De son côté, le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, rappelle qu'il a rencontré le comité Sauvons l'Héritage 1 vendredi dernier.

Il ajoute qu'il continue les appels et les démarches relativement au dossier.

Je travaille en fonction de la date du 31 janvier. On continue les appels. On continue nos représentativités. [...] Le dossier a été finalisé jeudi passé, pour dépôt, soutient-il.

Le député ajoute que rien n'indique qu'on n'aura pas une réponse d'ici le 31 janvier de la part du cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel.

Avec les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transports