•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC enquête après un incident violent lors d'un match de hockey scolaire

Des joueurs de hockey sur la glace dans un aréna.

Un joueur a asséné un coup de poing au visage d'un joueur de l'équipe adverse lors d'un match de hockey scolaire en janvier à Tracadie.

Photo : Gracieuseté/Facebook

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mène une enquête sur un incident violent survenu lors d'un match de hockey scolaire entre deux équipes rivales au Nouveau-Brunswick.

Un des gardiens de but des Rebelles de l'École secondaire Népisiguit, à Bathurst, a asséné un coup à la tête d'un joueur des Bisons de la Polyvalente W.-A.-Losier à Tracadie le 17 janvier dernier.

Cet incident, capté sur vidéo et publié sur les réseaux sociaux, a été vu plus de 2 millions de fois et a suscité un déluge de réactions, pour la plupart négatives.

La famille a décidé de porter plainte à la police pour voies de faits graves. Selon la mère du jeune joueur, Nathalie Gionet, il s'agit d'un incident inacceptable. Je pense que [mon fils] a été ciblé, si on se fie à la vidéo qui est sortie, croit-elle.

 Nathalie Gionet en entrevue.

Nathalie Gionet, mère du joueur de 16 ans qui a été frappé durant un match de hockey.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Une plainte a été déposée peu de temps après l'incident du 17 janvier, confirme la porte-parole de la GRC Julie Rogers-Marsh.

Une enquête est en cours, mais il est trop tôt pour déterminer si des accusations seront portées, ajoute-t-elle.

Hockey : un geste disgracieux

Le fautif a reçu une suspension de 15 parties par la Ligue conférence nord Subway des écoles secondaires pour tentative de blessure avec coup à la tête alors que le match était terminé.

L'événement s'est produit à la fin du match à l'aréna de Tracadie, alors que les joueurs se serraient la main.

Les arbitres sont intervenus et la foule est restée perplexe.

Les deux équipes jouent dans la division AAA de la Ligue conférence nord Subway des écoles secondaires.

Dans une version précédente de ce texte, le hockeyeur suspendu avait été identifié. Radio-Canada a décidé de retirer son nom à la lumière de nouvelles informations.

Le web s’enflamme

Dans les commentaires sur les réseaux sociaux, plusieurs se demandent pourquoi les autres joueurs n'ont pas réagi à la suite de l'attaque.

L'instructeur de l'équipe, Joey Losier, explique que ses joueurs ont respecté l'une de ses consignes de ne pas répliquer à la violence.

Ce dernier veut suivre une directive de l'Association des sports interscolaires du Nouveau-Brunswick visant à diminuer la pression lors des matchs.

Tôt ou tard, je pense que les jeunes vont comprendre que leur réaction était la bonne. C'est les valeurs qu'on veut implanter [dans] notre équipe.

Joey Losier, entraîneur des Bisons de la Polyvalente W.-A.-Losier, à Tracadie
Joey Losier, instructeur des Bisons de W.-A.-Losier, à Tracadie.

Joey Losier, instructeur des Bisons de W.-A.-Losier, à Tracadie

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

La mère du joueur indique que son fils n'est pas retourné à l'école depuis l'incident.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hockey