•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcool NB : des produits locaux risquent d’être retirés des étalages

Une succursale d'Alcool NB vue de l'extérieur.

Alcool NB prévient les petits producteurs que leurs produits seront retirés des rayons s'ils n'atteignent pas un certain seuil de vente.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une lettre de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick aux producteurs qui annonce certains changements crée de l’inquiétude dans l’industrie.

Sébastien Roy, de la Distillerie Fils du Roy, à Petit-Paquetville, a remis un exemplaire de la lettre à Radio-Canada Acadie.

La lettre datée du 22 janvier informe les destinataires que les produits locaux seront soumis aux mêmes normes que les autres à compter du 1er avril.

La lettre indique notamment que les produits figurant sur la liste générale, soit ceux qui sont sur les rayons toute l’année, devront atteindre des seuils de vente, sinon ils seront retirés.

Extrait de la lettre d’Alcool NB aux producteurs :

Les objectifs et les seuils annuels seront partagés avant la fin janvier 2020 avec le rapport de chaque producteur spécifique. À l'avenir, les producteurs recevront chaque trimestre un rapport actualisé sur le rendement de leur portefeuille. Les ventes sont calculées sur la base des rendements des 12 derniers mois. Les produits qui n'atteignent pas le seuil pour trois rapports consécutifs (9 mois) seront exclus des commandes et trois mois plus tard, ils seront réduits pour être retirés des rayons.

Sébastien Roy craint que des producteurs locaux ne réussissent pas à atteindre ces seuils.

Ce qui me préoccupe, ce n’est pas juste pour moi, c’est pour toutes les nano et les microdistilleries du Nouveau-Brunswick qui n’ont pas été conçues pour générer du volume. C’est en fait un produit artisanal. C’est le contraire. Ce sont de petites quantités, explique M. Roy.

Tous les petits vignerons, brasseurs et distillateurs de la province risquent d’être touchés, particulièrement les entreprises en démarrage, craint M. Roy.

Ça peut être inquiétant pour un nouvel entrepreneur, une entrepreneuse qui veut démarrer une distillerie. Quand tu commences, tu commences petit avec des ventes qui vont peut-être prendre deux, trois, des fois cinq ans avant de générer de belles ventes. Il y a des possibilités qu’ils ne se rendront pas là si du départ ils n’ont pas ce montant de vente là, affirme Sébastien Roy.

Sébastien Roy, de la Distillerie Fils du Roy.

Plusieurs petits producteurs d'alcool craignent que leurs produits soient retirés des magasins d'Alcool NB à cause de leur petit volume de vente, selon Sébastien Roy, de la Distillerie Fils du Roy (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

L’entrepreneur rappelle que la société de la Couronne a le monopole de la vente d’alcool dans la province. Si des producteurs locaux perdent leur accès aux magasins, ils pourraient ne plus être en affaires ou avoir de la difficulté financièrement à arriver, dit-il.

Plusieurs autres producteurs partagent son inquiétude, selon lui. Il ne sait pas lui-même à quoi s’attendre pour sa propre distillerie.

Au lieu de travailler au développement et à la croissance, on a mis une pause sur tous ces projets-là et on essaie de voir [si] notre entreprise est en danger présentement, conclut Sébastien Roy.

Alcool NB s'explique

La Société des alcools du Nouveau-Brunswick dit agir selon un changement de processus interne.

Comme toujours, nous valorisons notre engagement avec les producteurs locaux et nous sommes fiers de présenter leurs produits sur nos étagères, avance-t-elle.

Elle promet de communiquer individuellement avec tous les producteurs afin de bien présenter ces changements.

Avec des renseignements de l’émission radiophonique La matinale, d’ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Affaires