•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de Taxibus, plus de Citébus, réclament à nouveau les Rimouskois

La quatrième et dernière séance de consultations sur l'avenir du transport en commun à Rimouski a eu lieu mercredi soir dans le district de Pointe-au-Père.

Le devant d'un autobus de Rimouski

L'offre de transport en commun sera revue à Rimouski. (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Une dizaine de participants du district de Pointe-au-Père, à Rimouski, ont exprimé le souhait que leur quartier soit relié au centre-ville par un service d'autobus.

Les citoyens, qui participaient à la dernière d'une série de rencontres portant sur l'avenir du transport en commun à Rimouski, ont déploré qu'actuellement, seul le service Taxibus assure cette liaison.

Une résidente du district, Myriam Bourgeois, a affirmé que le service par taxi, qui nécessite de réserver son passage une heure à l'avance, ne répond pas aux besoins d'une clientèle qui veut se déplacer rapidement.

Elle estime que l'implantation d'un circuit de Citébus dans le secteur améliorerait l'accessibilité du transport en commun pour la majorité de la population du district.

Tout le monde se trouve dans l'axe est-ouest sur 400 mètres à peu près, d'un côté et de l'autre de la route 132. Je crois qu'un circuit linéaire favoriserait vraiment quelque chose d'intéressant.

Myriam Bourgeois, citoyenne

Mme Bourgeois a également souligné qu'après l'ajout d'un trajet vers Nazareth et Sacré-Cœur, en 2012, davantage de personnes ont choisi d'utiliser le transport en commun.

Ils sont assis à une table.

De gauche à droite : Michel Dubé, du groupe Action populaire Rimouski-Neigette, Marc Saint-Laurent, président de la Société des transports de Rimouski, et Jacques Lévesque, conseiller municipal du district de Pointe-au-Père

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Pour sa part, le conseiller municipal du district, Jacques Lévesque, défend depuis quelques années déjà cette idée d'un service par autobus à Pointe-au-Père. Comme d'autres, il estime que l'achalandage dépend de la qualité du service offert.

Quand on offre quelque chose, on a des résultats. Alors, souvent, c'est l'offre qui fait la demande.

Jacques Lévesque

La Société des transports de Rimouski consacrera les prochaines semaines à faire la synthèse des propositions, mais aussi des critiques formulées par des citoyens lors des quatre assemblées de consultations tenues ces derniers jours sur l'avenir du transport en commun à Rimouski.

Cette synthèse sera transmise à une firme d'experts qui en fera l'analyse avant de soumettre des propositions pour améliorer l'offre de service.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transport en commun