•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre autres motoneiges retrouvées dans le lac Saint-Jean

Deux hommes regardent un hélicoptère.

L'hélicoptère est toujours utilisé par la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Quatre autres motoneiges ont été retrouvées dans le lac Saint-Jean par la Sûreté du Québec (SQ), jeudi.

Elles s'ajoutent aux deux motoneiges déjà retracées mardi.

Elles ont été retrouvées dans le même secteur où les motoneiges d'hier avaient été trouvées. C'était vraiment à l'embouchure de la rivière la Grande Décharge, donc c'est tout près.

Béatrice Dorsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec

Les six motoneiges se trouvent toujours au fond de l'eau. Il n'est pas question pour l'instant de les récupérer. Pour le moment, il n'est pas question de ça, car on axe vraiment nos efforts pour retrouver les personnes, a-t-elle spécifié.

Plus tôt dans la journée, la SQ avait révélé l'identité des cinq disparus : il s'agit de Gilles Claude, 58 ans, Yan Thierry, 24 ans, Jean-René Dumoulin, 24 ans, Julien Benoît, 34 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans.

Quant aux recherches qui se poursuivent, les plongeurs utilisent notamment un petit sous-marin et un sonar pour identifier des objets dans le fond de l’eau. Comme c'était le cas mercredi, les plongeurs devraient demeurer actifs jusqu'à environ 21 h. Des patrouilleurs à motoneige resteront actifs toute la nuit.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des plongeurs s'apprêtent à mettre leur embarcation à l'eau.

Les recherches se concentrent dans les eaux du lac, près de Saint-Henri-de-Taillon, mais les policiers sillonnent aussi les berges dans l’espoir de trouver les touristes qui manquent à l’appel.

Il reste encore certains points à vérifier, indique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu, mais le temps commence à manquer, disait-il jeudi matin.

Un hélicoptère des Forces armées canadiennes et un de la SQ participaient également aux recherches.

Un hélicoptère de l'armée en vol.

Un hélicoptère et des membres des Forces armées canadiennes collaborent aux recherches.

Photo : Radio-Canada

Ce que l’on sait :

  • Le groupe comprenait neuf motoneigistes : cinq sont disparus, un est mort (le guide) et trois ont réussi à rejoindre la terre ferme.
  • Huit motoneigistes sont des touristes français.
  • Le guide, Benoit Lespérance, 42 ans, est originaire de Montréal. Il était accrédité comme guide de motoneige et avait reçu sa formation en 2010.
  • Les trois rescapés ont obtenu leur congé de l’hôpital. Ils ont déjà quitté la région pour rejoindre l'Europe.
  • Le groupe circulait en dehors du sentier balisé.
Une carte de sentiers de motoneige.

Les motoneigistes ont quitté les sentiers fédérés pour tenter de se rendre à l'Auberge des îles.

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean a décidé de suspendre pour 48 heures toute sa campagne de promotion entourant la motoneige. L’organisation a fait ce choix par empathie à l’égard des familles des victimes. Elle entend aussi rappeler les consignes de sécurité aux grossistes qui vendent les forfaits aux motoneigistes.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a justement annoncé de nouvelles mesures concernant la sécurité des activités de tourisme de nature et d'aventure jeudi matin. Elle rend notamment obligatoire la formation des guides de tous les véhicules hors route.

Avec les informations de Louis Martineau et de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !