•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ski de fond à Tracadie : une recette gagnante pour former la relève

François Le Blanc

Le ski de fond est très populaire au Nouveau-Brunswick. Dans la Péninsule acadienne, le club Le Sureau blanc, de Tracadie, semble avoir trouvé la façon de développer de bons fondeurs. Déjà, la relève pousse et pourrait se trouver, d'ici peu, aux Jeux du Canada.

Manon Losier en entrevue

Manon Losier entraîne l'équipe du Sureau blanc de Tracadie et l'équipe du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

Il y en a plusieurs qui ont beaucoup de talent pour représenter la province, mentionne l'entraîneuse en chef du club, Manon Losier. Ils font le travail. Ils ont de bonnes techniques, ils sont intelligents.

Le Sureau blanc est un château fort du ski de fond au Nouveau-Brunswick. Manon Losier aime bien la relève qui se présente.

Un skieur dans la nuit avec une lumière sur la tête.

Pour avoir plus de séances d'entraînement, les fondeurs du club Le Sureau blanc skient avec une lampe frontale les soirs de semaine.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

Les jeunes s'entraînent jusqu'à cinq fois par semaine. Souvent, ils le font le soir, alors qu'il fait noir sur les pistes. Une seule lumière éclaire une partie du site, mais, pour aller dans le bois, ils utilisent des lampes frontales.

D'ailleurs, de loin, toutes ces lumières sur le champ donnent l'impression d'étoiles qui valsent dans le firmament.

Valérie Haché en entrevue

Valérie Haché vise les Jeux du Canada mais préfère y aller une étape à la fois.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

On vient habituée après sept ans ! , lance en riant Valérie Haché. La skieuse âgée de 12 ans est l'une des athlètes prometteuses de la relève néo-brunswickoise. Déjà membre de l'équipe provinciale 10-13 ans, Valérie s'est intéressée très tôt au sport.

Je cherchais un sport, quand j'étais plus jeune, à 5 ans, se souvient-elle. J'ai essayé le ski, comme mes parents.

Elle trouve parfois difficile de composer avec le stress des compétitions. Mais, l'athlète de Tracadie finit par s'adapter.

La fondeuse de Tracadie est membre de l'équipe provinciale depuis trois ans et a déjà participé à des compétitions de haut niveau. Son objectif à long terme est de participer aux Jeux du Canada en 2023.

Je dois améliorer ma vitesse, améliorer les temps que je fais en compétition et, surtout, ma technique.

Valérie Haché

Le site du Sureau blanc de Tracadie est ouvert aux volets compétitif et récréatif. Malgré les installations simples pour les entraînements, les résultats sont toujours très bons.

Ici, parfois, il faut avoir de la créativité si on se compare aux gros centres d'entraînement, explique Manon Losier. Mais, c'est un peu notre force aussi! Car en compétition, les pistes ne sont pas toujours idéales. Si tu as 700 skieurs qui passent sur une piste, peu importe d'où tu viens, c'est un petit peu cabocheux, ça te donne un avantage.

Des skieurs de fond dévalent une pente le soir.

Le club de ski de fond Le Sureau blanc est bien établi à Tracadie.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

Théo Simard, 12 ans, fait partie de la relève du ski de fond au Nouveau-Brunswick. Le fondeur originaire de la Pointe-à-Tom, s'est initié au sport très jeune, alors qu'il avait 4 ans.

Ah, moi j'aime ça prendre de l'air ! lance-t-il. Des fois, à la maison, je commence à me tanner et "malpatient" quand je reste trop en dedans.

Jacob-Olivier Haché en entrevue

Jacob-Olivier Haché est très actif : ski de fond, CrossFit et natation.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

Jacob-Olivier Haché, de la localité de Benoît, est une dynamo sur planches. Le jeune homme est un bon exemple de cette cohorte qui allie sport et plaisir.

J'aime beaucoup ça, car c'est un sport qui est complet. Ça me maintient en forme. Puis là, j'ai plein d'amis. Je les vois tout le temps, on peut jaser et on se raconte toutes sortes de blagues.

Jacob-Olivier Haché

L'amitié est un ingrédient important qui ajoute au développement des athlètes.

On sait qu'à cet âge-là, c'est très social. Ils aiment être avec leurs amis, ils aiment sortir. C'est un petit peu ça leur force, explique Manon Losier. Ils vont sortir entre amis, ils vont s'amuser. Tout le monde s'améliore et tout le monde se pousse un peu.

Jacob renchérit : Je vise les Olympiques. Il faut que beaucoup je m'entraîne : au CrossFit, je cours, j'essaie le plus possible de m'entraîner pour aller là.

Léonie Duguay-Primeau en entrevue

Léonie Duguay-Primeau a commencé à skier à 2 ans et demi. Neuf ans plus tard, elle ne se lasse pas de ce sport.

Photo : Radio-Canada / Denis Mazerolle

Une autre athlète à surveiller, c'est Léonie Duguay-Primeau, de Tracadie. Elle a découvert très tôt le ski de fond. Modeste, elle laisse parler son talent.

En fait, c'est moi à 2 ans et demi qui disais à ma mère que ça me tentait de faire du ski, raconte Léonie.

Je faisais beaucoup de promenades et j'ai pensé que je pouvais faire des compétitions. Au début, c'était difficile, mais là, on dirait que je suis meilleure qu'avant. Ça me motive quand je gagne des médailles.

Léonie Duguay-Primeau

Au-delà des performances et des objectifs, tous vous diront que c'est facile de venir s'entraîner au club. La raison est très simple, peu importe les conditions et l'heure de la journée.

Moi, je me dis : "on s'habille comme il faut, on va faire du ski". Et c'est ça. Moi, rien ne va m'arrêter ! , lance avec conviction Jacob.

Ces petites étoiles sont déjà la fierté de la région. Mais, pas question de se contenter de peu, comme nous le rappelle Théo!

Ah! Faut beaucoup d'entraînement pour faire ça! Il faut s'entraîner, il faut monter de niveau, il faut aller aux Jeux du Canada. C'est pas mal dur. Seulement une poignée de monde se rend loin. Mais, tout est possible! On ne peut jamais savoir!

Théo Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Ski de fond