•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d’écoquartier chemine aux Îles-de-la-Madeleine

Vue sur le village

L'écoquartier pourrait prendre forme à l'ouest de l'ex-aréna Wendell-Chiasson. (archives)

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Isabelle Larose

La conceptualisation du vaste projet de construction d'un écoquartier aux Îles-de-la-Madeleine se précise peu à peu.

La firme Écohabitation, chargée de conceptualiser cet espace résidentiel et commercial, a rencontré une première fois la Commission consultative du développement économique des Îles avant les Fêtes et le conseil municipal au début du mois de janvier pour assurer le suivi du projet.

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, décrit ce futur écoquartier comme un milieu de vie offrant une multitude de services dans un petit rayon, autant pour les familles que pour les entrepreneurs, avec des espaces verts, des aménagements pour favoriser les déplacements actifs et des installations favorisant l’économie d’énergie

À l'heure actuelle, la zone étudiée pour développer l'écoquartier se trouve au cœur du centre-ville de Cap-aux-Meules, entre le chemin des Gaudet et le chemin de l'École. On retrouve aux deux extrémités de ce secteur l’ancienne école Marguerite-D'Youville et l’ex-aréna Wendell-Chiasson que la Municipalité compte démolir.

Vue sur le villagede Cap-aux-Meules

Le centre-ville de Cap-aux-Meules est la zone privilégiée pour mettre en place un écoquartier en raison de la proximité de plusieurs services. (archives)

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Les professionnels évaluent le potentiel de cette zone, ses avantages, mais aussi ses inconvénients et il y aura un rapport qui sera soumis éventuellement au conseil municipal, explique le maire Lapierre. Le conseil pourra alors décider si la zone étudiée est retenue en totalité ou en partie pour mener à bien le projet d’écoquartier.

On pourrait, par exemple, décider de développer, sur le terrain municipal de l’aréna, des unités résidentielles ou des unités locatives pour des commerces, explique le maire en précisant que l’écoquartier s’inscrit dans une stratégie d’attraction des entreprises.

C’est un projet pour attirer de nouvelles familles aux Îles, poursuit M. Lapierre, mais aussi de nouveaux entrepreneurs qui viendront diversifier l’économie des Îles. On ne veut pas faire déménager des entreprises déjà existantes ailleurs aux Îles vers le centre-ville, on veut en attirer des nouvelles.

Un écoquartier doté d’un microréseau électrique

Hydro-Québec prévoit développer un microréseau électrique dans l’écoquartier madelinot, un deuxième du genre au Québec après celui de Lac-Mégantic.

Le réseau électrique indépendant pourrait inclure des sources d’énergies renouvelables comme des panneaux solaires, des batteries de stockage d’électricité, des bâtiments intelligents et des bornes de recharge pour véhicules électriques.

Un plan du centre-ville de Lac-Mégantic.

Hydro-Québec a déjà réalisé un microréseau électrique au centre-ville de Lac-Mégantic. (archives)

Photo : Hydro-Québec

Le maire Jonathan Lapierre rappelle qu’Hydro-Québec avait déjà annoncé ses intentions d’investir jusqu’à 10 millions de dollars dans le projet. Hydro-Québec est un partenaire très important de ce projet-là, mentionne-t-il.

Jonathan Lapierre refuse pour l’instant de s’avancer sur les coûts globaux d’un écoquartier : C’est un projet où il y aura beaucoup d’investissements privés. Ça va dépendre de l’ambition du privé. Nous, à la Municipalité, on va servir de bougies d’allumage, on va se servir de nos terrains municipaux pour, dans certains cas, les offrir au privé pour qu’il puisse contribuer à l’émergence de l’écoquartier.

Le maire souligne également que l’écoquartier pourrait prendre forme en plusieurs phases.

On souhaite réaliser la première partie du projet dans un horizon de cinq ans, précise Jonathan Lapierre. On a un objectif à cause des besoins de logements dans l’archipel, du nombre d’emplois disponibles et de la stratégie d’attraction des personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Développement économique