•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique est-elle prête pour les défis de la trottinette électrique?

Un homme se promène à trottinette dans parc.

Les trottinettes électriques deviennent de plus en plus populaires dans plusieurs municipalités canadiennes.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Mugoli Samba

Les trottinettes électriques pourraient circuler en Colombie-Britannique dès cet été. La province, qui régit la circulation motorisée, a lancé un appel aux municipalités désirant permettre leur utilisation dans le cadre d'un projet pilote de trois ans.

L'utilisation de trottinettes électriques est présentement interdite sur les routes et les trottoirs de la Colombie-Britannique. Les municipalités choisies pour le projet devront établir leurs propres règles encadrant l'utilisation des trottinettes sur leur territoire.

Selon Rick Glumac, secrétaire parlementaire pour la technologie de la province et député néo-démocrate de Port Moody-Coquitlam, il est encore trop tôt pour savoir si l’idée sera populaire à travers la Colombie-Britannique.

Néanmoins, la Ville de Kelowna est une candidate enthousiaste au projet, dit-il. Vancouver entendrait également signaler son intérêt à la province.

Un homme se balade à trottinette à San Francisco.

Les trottinettes électriques sont très populaires à San Francisco.

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Nous voulons travailler avec les municipalités pour déterminer quelles seront les meilleures règles et lois [à mettre en place] pour réglementer ces nouvelles formes de transport personnel, explique Rick Glumac.

Il s’agit d’une occasion d’apprentissage pour la province, ajoute-t-il. Les résultats des projets pilotes permettront à cette dernière de déterminer l’avenir de ces trottinettes à plus grande échelle.

Les villes britanno-colombiennes choisies pour ce projet pilote ne seront pas les seules à mettre ces trottinettes à l’essai au pays. Des villes comme Calgary, Edmonton, Montréal et Toronto sont à l'avant-garde au Canada pour avoir lancé la nouvelle technologie en projet pilote. Que peut-on apprendre des défis auxquels ces villes font face?

Le trottoir, la piste cyclable ou la route?

Une femme utilise une trottinette électrique sur le trottoir.

Une femme utilise une trottinette électrique sur le trottoir dans le centre-ville de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Ville de Calgary a conclu la première phase de son projet pilote de trottinettes électriques l’automne dernier. Selon Andrew Sedor, coordonnateur du développement des affaires de Calgary, plus de 10 % des habitants de la ville se seraient servis d’une de ces trottinettes au moins une fois.

Elles étaient très populaires.

Andrew Sedor, coordonnateur du développement des affaires, Ville de Calgary

Elles ont été utilisées plus de 750 000 fois en quatre mois, précise Andrew Sedor.

Toutefois, la popularité de la micromobilité a aussi introduit sa part de défis dans la circulation à Calgary : de nombreux utilisateurs ont utilisé ces trottinettes sur les trottoirs.

Un homme conduit une trottinette électrique de marque Lime dans la rue.

Un homme conduit une trottinette électrique de marque Lime dans la rue.

Photo : Reuters / Gonzalo Fuentes

Les trottoirs sont des zones où l'on circule entre 0 et10 km/h, et les routes, entre 40 et 50 km/h, explique M. Sedor. Mais les trottinettes vont environ à 20 km/h, alors elles n'ont pas nécessairement leur place sur les trottoirs ou sur les routes.

La première phase du projet maintenant terminée, la Ville de Calgary compte présenter des modifications à sa réglementation pour répondre à ses observations.

Andrew Sedor suggère aux villes britanno-colombiennes de songer à l’infrastructure et même d’investir dans l’élargissement de leurs réseaux de pistes cyclables pour permettre aux trottinettes d'y circuler.

Les villes ne s’attendaient pas à ce que les trottinettes électriques deviennent un phénomène, dit Andrew Sedor. Je crois que [les villes] auront plusieurs défis à surmonter, mais au fil du temps, ces problèmes seront résolus.

Où stationner ces trottinettes?

Sans aires de stationnement fixes au départ, les trottinettes ont causé une polémique dans les villes où leur utilisation était testée. Dans plusieurs villes à travers le monde, des trottinettes abandonnées un peu partout dans les rues ont engendré un problème de « pollution visuelle ».

Des trottinettes renversées sur un trottoir de Paris.

De nombreux Parisiens considèrent les trottinettes en libre-service comme une nuisance.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Bélanger

Les trottinettes électriques n’ont même pas circulé un mois dans les rues de Montréal avant que la Ville remarque le problème.

Comme solution, Montréal a demandé à l’entreprise de trottinettes électriques Lime de créer des aires de stationnement obligatoires pour les trottinettes afin de mettre un peu d'ordre dans la situation chaotique.

Quatre trottinettes stationnées en position verticale.

Des trottinettes électriques Lime attendent d'être utilisées.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Le comité exécutif de la Ville a même réclamé l’imposition de contraventions aux usagers qui abandonnent leurs trottinettes un peu partout dans les rues. L’amende pourrait par ailleurs être imposée à l’entreprise Lime qui offre ses trottinettes en location dans les rues de Montréal, si l’utilisateur fautif est introuvable.

La Ville de Calgary a aussi fait face à ce problème et compte également créer des aires de stationnement définies pour la deuxième phase de son projet pilote.

Est-ce un moyen de transport sécuritaire?

Une préoccupation incontournable pour plusieurs est celle de la sécurité. Lors des deux premières semaines du projet des trottinettes à Calgary, un tiers des personnes visitant les salles d’urgence de la ville s’y étaient rendues à cause d’une trottinette.

Deux hommes portant des casques, circulant sur une piste cyclable sur leur trottinettes. Ils sont l'un à l'arrière de l'autre. La route pavée est bordée de végétation.

Deux hommes testent les trottinettes électriques Lime sur le campus de l'Université de Waterloo en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

À Kelowna, les trottinettes électriques sont déjà permises, mais seulement sur des piste de juridiction municipale prédéterminées par la Ville.

L’avocat Paul Hergott, qui réside dans l'ouest de la ville, est également inquiet de la sécurité des trottinettes électriques.

Les expériences de nos voisins [aux États-Unis] démontrent qu’il pourrait y avoir des blessures lorsque les trottinettes heurtent des piétons [...] ou des véhicules, dit-il.

Les expériences varient toutefois selon les villes. Kelowna ne signale aucun incident lié aux trottinettes depuis leur arrivée en ville.

Selon Rick Glumac, les municipalités seront responsables de la création des règles entourant la sécurité avec les trottinettes.

La sécurité est la priorité de tous, dit-il, ajoutant que la province devra revoir les règles de sécurité suggérées par chaque municipalité avant d’accepter ou de rejeter sa demande de projet pilote.

Il y a des défis et des côtés négatifs avec certaines de ces nouvelles technologies, dit Rick Glumac. Mais l’objectif du projet pilote est de tirer les leçons de ces défis et de créer une réglementation pour minimiser ces aspects négatifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transports