•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'incendie au Club de tir du Bas-Saint-Laurent serait d'origine criminelle

Un tireur à la carabine.

Un tireur s'exerce au Club de tir du Bas-Saint-Laurent à Saint-Anaclet-de-Lessard.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Radio-Canada

Les preuves recueillies par la Sûreté du Québec sur les lieux de l'incendie au Club de tir du Bas-Saint-Laurent à Saint-Anaclet-de-Lessard portent à croire que l'incendie serait d'origine criminelle. Selon les responsables du Club de tir, le Contrôleur des armes à feu a fermé le club pour une période indéterminée pour des raisons de sécurité.

Pour l'instant, le Club de tir du Bas-Saint-Laurent n'est pas en mesure d'évaluer les dommages de l'incendie.

Du matériel aurait aussi été volé.

Il n'y a pas d'indice d'une entrée par effraction, selon le directeur général Club de tir du Bas-Saint-Laurent, Jacques Pothier.

Ça a été ouvert avec le code. On a tout près de 400 membres. Le code, il y a 400 personnes, c'est sûr, qu'ils l'ont. [...] Ils sont repartis avec le système de sécurité.

Jacques Pothier, directeur général du Club de tir du Bas-Saint-Laurent

Le Club de tir du Bas-Saint-Laurent n'a pas de permis pour entreposer des armes à feu.

Toutefois, l'organisation était en démarche pour l'obtention des permis nécessaires.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Bas-Saint-Laurent

Incendie criminel